1 min de lecture Migrants

Mort d'Aylan : "J'ai détesté cette image, c'est trop triste", avoue un riverain

REPLAY / RÉACTIONS - Quelques jours après la mort du petit Aylan sur une plage de Turquie, les habitants d'Akyarlar n'ont pas oublié la scène terrible qui a fait le tour du monde.

Yves Calvi RTL Matin Yves Calvi iTunes RSS
>
Les habitants n'ont pas oublié Aylan Crédit Image : ACHILLEAS ZAVALLIS / AFP | Crédit Média : Raphaël Vantard | Durée : | Date : La page de l'émission
Ryad Ouslimani
Ryad Ouslimani
et Raphaël Vantard

C'est l'endroit où s'est déroulé le drame qui a tout déclenché. Akyarlar, ville du sud de la Turquie, a vu s'échouer sur l'une de ses plages le petit Aylan, 3 ans, mort face contre sable après le naufrage de l'embarcation empruntée par sa famille pour fuir Kobané, en Syrie. Quelques jours après le drame et la vague d'émotion qui a submergé le monde et déclenché des mesures politiques face à l'afflux de migrants, le lieu semble avoir retrouvé son décor de station balnéaire de la mer Égée. 

Pourtant, un jeune étudiant turc se souvient de la scène. "La mère était à une centaine de mètres là-bas, près des rochers. Et le petit de la photo était juste là sur le sable, pas très loin de l'autre enfant", décrit-il. "J'ai détesté cette image, c'est trop triste", confie un restaurateur témoin de la scène. Pour lui "c'est vraiment un gros problème ces bateaux qui partent en mer, ces réfugiés de Syrie qui fuient la guerre, c'est vraiment terrible". Pourtant chaque jour, de nouveaux migrants tentent de gagner l'Europe occidentale sur des embarcations de fortune.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Migrants Turquie Syrie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants