2 min de lecture Migrants

Migrants : François Hollande favorable à un "mécanisme permanent et obligatoire" pour l'accueil des réfugiés

Le chef de l'État a accepté cette idée impliquant une participation de tous les pays européens, alors que Berlin appelle à des "quotas contraignants".

François Hollande et Angela Merkel le 24 août 2015 à Berlin.
François Hollande et Angela Merkel le 24 août 2015 à Berlin. Crédit : TOBIAS SCHWARZ / AFP
Julien Absalon
Julien Absalon
et AFP

L'Europe réagit face à la crise migratoire. Après l'émotion suscitée par la photo d'un petit garçon syrien mort noyé sur une plage turque, François Hollande et Angela Merkel sont d'accord pour imposer l'accueil de réfugiés dans l'Union européenne. Si le président de la République n'a pas repris l'expression de "quotas contraignants" utilisé par la chancelière, il s'est dit favorable à l'idée d'un "mécanisme permanent et obligatoire" de demandeurs d'asile. La France souhaite néanmoins "la participation de tous les pays" européens, a insisté le ministre Bernard Cazeneuve.

L'initiative du duo franco-allemand, pour "organiser l'accueil des réfugiés et une répartition équitable en Europe" demande aussi d'"assurer le retour des migrants irréguliers dans leur pays d'origine" et d'aider "les pays d'origine et de transit".

La Commission européenne pour une répartition d'urgence

Critiqué pour son manque d'implication dans la crise, le Premier ministre britannique David Cameron s'est lui aussi dit "profondément ému" et s'est engagé à prendre "ses responsabilités morales". Selon The Guardian, David Cameron pourrait annoncer dans les jours qui viennent que le Royaume-Uni accueillera "plusieurs milliers" de réfugiés syriens supplémentaires. 

À lire aussi
Le Panthéon vu depuis la rue Soufflot, à Paris gouvernement
Les infos de 18h - Des migrants ont envahi le Panthéon pour réclamer leur régularisation

La Commission européenne, qui devrait dévoiler le 9 septembre devant le Parlement à Strasbourg de nouvelles propositions, souhaite également un mécanisme permanent de répartition. Mais face à la situation que connaissent des pays comme la Hongrie, l'Italie ou la Grèce, son président Jean-Claude Juncker va "demander aux États membres de répartir en urgence 120.000 réfugiés supplémentaires au sein de l'UE", a indiqué jeudi à l'AFP une source européenne.

Mais la tâche ne sera pas aisée compte tenu des vives réticences affichées par de nombreux Etats après une précédente requête de la Commission pour l'accueil de 40.000 demandeurs d'asile se trouvant en Grèce et en Italie. La Hongrie, en première ligne, avait auparavant renvoyé l'Allemagne à ses responsabilités face à l'afflux massif de migrants. Son Premier ministre Viktor Orban a affirmé qu'il s'agissait d'un "problème allemand" plutôt qu'européen, et a rejeté les critiques sur la clôture érigée à la frontière entre son pays et la Serbie.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Migrants Réfugiés François Hollande
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7779606160
Migrants : François Hollande favorable à un "mécanisme permanent et obligatoire" pour l'accueil des réfugiés
Migrants : François Hollande favorable à un "mécanisme permanent et obligatoire" pour l'accueil des réfugiés
Le chef de l'État a accepté cette idée impliquant une participation de tous les pays européens, alors que Berlin appelle à des "quotas contraignants".
https://www.rtl.fr/actu/international/migrants-francois-hollande-favorable-a-un-mecanisme-permanent-et-obligatoire-pour-l-accueil-des-refugies-7779606160
2015-09-04 04:08:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/tBwf2FX7dPY7KE9BBSaU8A/330v220-2/online/image/2015/0824/7779487619_hollande-merkel.jpg