1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Michaël Dos Santos : ce que l'on sait du 2ème jihadiste français identifié
2 min de lecture

Michaël Dos Santos : ce que l'on sait du 2ème jihadiste français identifié

PORTRAIT - Identifié sur plusieurs vidéos de propagande pour l'État islamique, Michaël Dos Santos aurait rejoint le jihad en août 2013.

Mickaël Dos Santos, ou Abou Uthman de son nom jihadiste, dans des vidéos de propagande (capture d'écran)
Mickaël Dos Santos, ou Abou Uthman de son nom jihadiste, dans des vidéos de propagande (capture d'écran)
Crédit : RTL.fr
Romain Renner
Romain Renner

Il est le deuxième Français identifié sur la vidéo de l'État islamique publiée dimanche 16 novembre dans laquelle un otage américain et 18 soldats syriens sont décapités. Michaël Dos Santos est, à l'instar de Maxime Hauchard, un jeune converti à l'islam parti rejoindre le jihad en Syrie.

Une conversion à l'adolescence

Certaines informations restent encore floues à propos du Francilien de 22 ans, qui se fait appeler Abou OthmanLa Voix du Nord affirme qu'il est né à Roubaix (Nord) et aurait ensuite déménagé à Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne). Le maire de cette ville semble, lui, certain que Michaël Dos Santos est originaire de Champigny-sur-Marne.

Selon le parquet, il aurait rejoint l'État islamique en août 2013. Le quotidien 20 Minutes affirme que le jeune homme est issu d'une famille catholique d'origine portugaise et se serait converti à l'adolescence, en 2009. Sa mère aurait prévenu les autorités de la radicalisation de son fils.

Des actions violentes

Selon M6, son comportement au lycée pose problème. Sa tenue blanche durant le Ramadan, sa longue barbe, son refus de serrer la main aux femmes et ses prières dans les couloirs de l'établissement inquiètent. Une période durant laquelle il se rendrait, toujours selon M6, dans une mosquée connue pour être fréquentée par des radicaux, dans une ville voisine.

À lire aussi

"Je savais très bien que son visage allait ressortir dans les médias. On ne peut pas dire qu'il s'est radicalisé en une semaine, il y a eu un apprentissage, un changement de physique", raconte un ami d'enfance.

L'Express révèle que Michaël Dos Santos se livre depuis son arrivée en Syrie à des actions particulièrement violentes. En attestent les photos de son compte Twitter - plusieurs fois suspendu, il en change régulièrement - sur lesquelles il pose à côté de cadavres. Le Figaro le présente comme étant "parfaitement connu de la justice". Selon le quotidien, il ferait même l'objet d'un mandat d'arrêt dans le cadre d'une information judiciaire ouverte en octobre 2013.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/