2 min de lecture Vatican

Mgr Pietro Parolin, futur "premier ministre" du pape

Nouveau secrétaire d'Etat du Vatican, l'Italien de 58 ans est un diplomate aguerri.

Pietro Parolin
Pietro Parolin Crédit : AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

L'Italien Pietro Parolin, nommé samedi 31 août à l'âge de 58 ans secrétaire d'Etat du Saint-Siège à compter du 15 octobre, est un homme de la diplomatie vaticane, polyglotte et particulièrement jeune pour ce poste.

Diplomate de carrière à la différence de son prédécesseur, le cardinal Tarcisio Bertone, Mgr Pietro Parolin est originaire de Vénétie, dans le Nord-Est de l'Italie. Né le 17 janvier 1955 dans le village de Schiavon, son père tient une quincaillerie et sa mère est enseignante à l'école maternelle. A 10 ans, il perd son père, victime d'un accident. Quatre ans plus tard, en 1969, il entre au petit séminaire alors que l'Eglise est en plein bouleversement au sortir du Concile Vatican II.

Ordonné prêtre en avril 1980, le père Pietro Parolin passe deux années en paroisse avant d'être envoyé à l'Université pontificale Grégorienne de Rome pour des études de Droit canon. En 1983, il entre à l'Académie pontificale ecclésiastique, en charge de former le personnel diplomatique du Saint-Siège. Il entre au service diplomatique du Saint-Siège le 1er juillet 1986 et se rend alors successivement au Nigeria (de 1986 à 1989) puis au Mexique jusqu'en 1992 avant de réintégrer la première section de la Secrétairerie d'Etat, en charge des relations avec les Etats. Il y est alors responsable des relations avec l'Espagne, Andorre, l'Italie et la République de Saint-Marin.

Le plus jeune secrétaire d'Etat

À lire aussi
Joseph Ratzinger, le pape Benoît XVI, le 13 février 2013, à la basilique Saint-Pierre de Rome (Italie) christianisme
Le pape Benoît XVI, malade, est "extrêmement fragile"


Jean-Paul II le nomme au poste de sous-secrétaire pour les relations avec les Etats en novembre 2002. "Numéro trois" de la diplomatique vaticane, il travaille sur tous les dossiers sensibles, dont ceux des relations entre le Saint-Siège et Israël, le Vietnam, ou encore la Chine.  "A l'aise avec la presse, il est alors particulièrement apprécié par le corps diplomatique accrédité auprès du Saint-Siège", rappelle l'agence spécialisée sur le Vatican I.MEDIA. Aujourd'hui encore, nombre de diplomates vantent ses "qualités d'homme et de prêtre" à la fois. "C'est un homme attentif, toujours disponible, intelligent et sans prétention", a confié à I.MEDIA un diplomate étranger qui a travaillé avec lui.

Après un peu moins de sept ans au service des secrétaires d'Etat Angelo Sodano puis Tarcisio Bertone, Benoît XVI le nomme en août 2009 nonce apostolique au Venezuela. Dans cet éloignement, certains voient alors la main du cardinal Bertone. Pietro Parolin est ordonné évêque par le souverain pontife le 12 septembre suivant. A Caracas, son mandat est notamment marqué par des tensions entre l'épiscopat vénézuélien et Hugo Chavez.

Mgr Parolin est particulièrement jeune pour le poste de secrétaire d'Etat, le plus élevé de la Curie romaine, qui fera de lui une sorte de "premier ministre" du pape. Depuis 1930 et la nomination à 53 ans du cardinal Eugenio Pacelli, futur pape Pie XII, aucun des sept autres secrétaires d'Etat nommés par la suite n'avait été nommé si jeune.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Vatican Info International
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants