1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Mexique : les parents des 43 disparus vont manifester à nouveau
1 min de lecture

Mexique : les parents des 43 disparus vont manifester à nouveau

Les parents des 43 étudiants disparus le 26 septembre vont continuer la mobilisation, alors que seul un étudiant a été identifié.

Les portraits des 43 étudiants disparus lors d'une veillée à Chilpancingo, dans l'état du Guerrero, le 25 décembre 2014.
Les portraits des 43 étudiants disparus lors d'une veillée à Chilpancingo, dans l'état du Guerrero, le 25 décembre 2014.
Crédit : PABLO SPENCER / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

Trois mois après la disparition de 43 étudiants dans le sud du Mexique, leurs parents et proches s'apprêtaient à manifester à nouveau vendredi après-midi à Mexico et ont annoncé qu'ils ne cesseraient pas le combat pour les retrouver.

"Ces trois mois ont été très longs pour nous, et nous n'avons rien obtenu", a dit Felipe de la Cruz, père de l'un des disparus, qui a assuré que pour les parents, "il n'y aura ni fatigue, ni découragement", pour continuer leur lutte à la recherche de leurs enfants.

"Nous sommes comme au premier jour, avec toute notre énergie pour continuer à rechercher les jeunes", a assuré Felipe de la Cruz, porte-parole des parents et des proches des étudiants disparus le 26 septembre.

Ce jour-là, ces élèves-enseignants de l'école normale d'Ayotzinapa, ont été attaqués par des policiers corrompus d'Iguala qui les ont ensuite livrés au cartel de la drogue des Guerreros Unidos, sans doute à l'instigation du maire de la ville, aujourd'hui sous les verrous. Ils auraient ensuite été tués puis brûlés, selon les déclarations de plusieurs détenus, soupçonnés d'avoir commis ce crime.

Seul un étudiant a pu être identifié

À lire aussi

Mais, pour l'instant, seul l'un des ces étudiants a pu être identifié à partir des restes de son corps calciné.

Pendant la veillée de Noël, les parents ont manifesté sous une forte pluie devant Los Pinos, la résidence officielle du président de la République, Enrique Peña Nieto, confronté en raison de ce crime barbare, à sa plus grave crise en deux ans d'exercice du pouvoir, marquée par de nombreuses manifestations parfois violentes.

Cette même soirée de Noël, le président a appelé à l'union des Mexicains, dans un message à la Nation. "C'est le moment de construire, non de détruire; c'est le moment de nous unir, non de nous diviser", a dit Peña Nieto.

Les parents et les proches ont également manifesté jeudi devant l'ambassade d'Allemagne à Mexico, pour exiger de Berlin que cessent les ventes d'armes au Mexique, dont certaines utilisées, selon eux, pendant l'attaque du 26 septembre contre les étudiants.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/