2 min de lecture Mexique

Mexique : au moins 38 morts dans des glissements de terrain après le passage de la tempête Earl

Une autre tempête tropicale baptisée Javier s'apprête à frapper le pays.

La tempête Earl a fait de terribles dégâts au Mexique et causé la mort d'au moins 38 personnes
La tempête Earl a fait de terribles dégâts au Mexique et causé la mort d'au moins 38 personnes Crédit : JOHAN ORDONEZ / AFP
Michael Ducousso et AFP

Au moins 38 personnes ont trouvé la mort dans les États mexicains de Puebla et Veracruz durement touchés par la tempête Earl. Celle-ci a provoqué des glissements de terrains meurtriers et les autorités sont en état d'alerte maximum alors qu'une nouvelle tempête approche de la façade Pacifique du pays.

Selon un communiqué publié dimanche par le gouvernement de l'Etat de Puebla, 28 personnes, dont 15 mineurs, sont mortes lorsque leurs maisons ont été ensevelies par les glissements de terrain. Dans l'État de Veracruz, dix personnes sont aussi décédées dans des circonstances similaires. Les pluies qui ont accompagné Earl ont été diluviennes. Pour preuve, les précipitations tombées dans la municipalité de Huauchinango, à 200 km de Mexico ont quasiment égalé "la totalité du volume de précipitations de tout un mois", en 24 heures ! Cela a notamment causé l'effondrement de toute une colline dans la localité de Xaltepec, faisant 11 morts.

Les secours gênés par les dégâts sur les infrastructures

Dans la ville de Huauchinango proprement dite, les glissements de terrain ont fait 13 morts et un autre habitant a péri alors qu'il se trouvait sur une route. Au moins 200 habitants de Huauchinango ont été évacués et installés dans des abris en raison des pluies. La municipalité de Tlaola déplore quant à elle le décès de trois de ses habitants, ensevelis dans leurs maisons.

Le gouverneur de l'État Rafael Moreno Valle s'est rendu à Huauchinango pour évaluer les dégâts et coordonner les secours, mais les torrents de boue ont coupé les routes, provoqué l'effondrement de deux ponts et engendré des coupures de courant, selon le gouvernement local. "Nous ne nous reposerons pas tant que les dégâts n'auront pas été réparés", a-t-il assuré. Plus à l'est, dans l'Etat de Veracruz, dix personnes ont péri "en raison des glissements de terrain" survenus dans les zones montagneuses, a indiqué le gouverneur Javier Duarte. 

Une nouvelle tempête en approche

À lire aussi
Une échelle posée contre le mur qui borde la frontière entre le Mexique et les États-Unis (Illustration) immigration
Mexique : des migrants franchissent le mur de Donald Trump pour 5 euros

Earl qui avait été classé ouragan de catégorie 1 mercredi après-midi sur une échelle de 5, a perdu de sa vigueur après avoir atteint les côtes de Belize. Il est entré au Mexique par l'État de Tabasco, au sud, jeudi soir, alors qu'il avait été rétrogradé en tempête tropicale par le Centre américain de surveillance des ouragans. Mais une nouvelle tempête tropicale, Javier, s'est formée dans le Pacifique, dimanche. Selon le centre américain de prévisions des ouragans basé à Miami, Javier devrait "passer près ou au-dessus de la côte sud-ouest du Mexique plus tard aujourd'hui (dimanche) et s'approcher de la partie sud de la péninsule de Basse-Californie lundi".

Les autorités ont mis en garde contre des tempêtes et des pluies torrentielles dans les Etats de Jalisco et Colima et contre de fortes intempéries dans les régions de Nayarit, Sinaloa, Michoacán et Guerrero (sud). 
Les services météorologiques ont lancé des mises en garde contre le risque de débordement de cours d'eau et les dangers de la navigation en mer.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Mexique Tempête Catastrophe naturelle
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants