1 min de lecture Russie

Medvedev veut "liquider" les auteurs de l'attentat de Moscou

L'attentat qui a fait au moins trente-cinq morts et plus de 150 blessés, lundi à l'aéroport de Moscou-Domodedovo, a probablement été commis par une femme kamikaze et un complice, selon une source policière russe. C'est le mode opératoire "habituel" pour les rebelles du Caucase du nord. L'attaque n'a toujours pas été revendiquée. Le président russe pointe aussi la responsabilité de l'aéroport et les failles dans la sécurité. Les responsables de l'attentat doivent être "liquidés", a déclaré mardi Dmitri Medvedev, estimant que le terrorisme restait "la menace la plus sérieuse" pour son pays. Le Pape Benoît XVI a condamné "un acte grave de violence".

L'explosion a eu lieu dans la salle des arrivées internationales, là où les familles et les chauffeurs de taxi attendent les voyageurs
L'explosion a eu lieu dans la salle des arrivées internationales, là où les familles et les chauffeurs de taxi attendent les voyageurs Crédit : AFP / NTV
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et Madeleine Leroyer

"L'explosion a eu lieu au moment où la présumée terroriste a ouvert son sac", a indiqué une source policière à l'agence de presse russe Ria-Novosti. "La terroriste était accompagnée d'un homme, qui se trouvait à ses côtés et a eu la tête arrachée par l'explosion", a-t-elle ajouté. "Il n'est pas exclu que les terroristes aient eu l'intention de laisser l'engin explosif dans la salle, et que l'explosion ait eu lieu de manière accidentelle", a indiqué cette source.

"Ou bien elle a été déclenchée à distance, bien qu'aucun élément ne permette pour l'instant d'étayer cette version", a-t-elle poursuivi. Et de conclure : "Ainsi, l'attentat a été commis selon la technique habituelle qu'utilisent les ressortissants du Caucase du nord".

L'attentat perpétré lundi après-midi dans la salle des arrivées internationales de l'aéroport a fait au moins trente-cinq morts. Parmi les victimes figurent huit étrangers, dont cinq Européens. Des étrangers ont aussi été blessés, selon la liste publiée par le ministère russe de la Santé. Parmi eux figurent un Français, Frédéric Ortiz (selon la transcription en cyrillique), et un Italien, Romano Rosario. Quarante-trois des 110 personnes hospitalisées lundi étaient mardi matin dans un état grave ou critique, selon un dernier bilan publié par le ministère russe de la Santé.

Medvedev cible la sécurité de l'aéroport

Les responsables doivent être arrêtés et les repaires de ces "bandits" doivent être "liquidés", a estimé mardi le président russe. "Ce qui s'est passé montre clairement qu'il y a eu des violations des règles de sécurité. Il a vraiment fallu en faire pour apporter, ou faire passer une telle quantité d'explosifs" dans l'aéroport, a déclaré Dmitri Medvedev. Selon des sources policières, environ sept kilos d'équivalent-TNT ont été utilisés pour perpétrer cet attentat. "J'espère que les services de police et de justice vont pouvoir établir rapidement ce qui s'est passé", a ajouté le chef de l'Etat. Il a par ailleurs ordonné de renforcer la sécurité en vue des jeux Olympiques de Sotchi, en 2014.

De son côté, l'aéroport a rejeté toute responsabilité, considérant que "toutes les exigences en matière de sécurité aérienne" avaient été respectées, selon la porte-parole de Domodedovo, Elena Galanova.


Le Comité d'enquête de Russie a ouvert une enquête pour "acte de terrorisme" et précisé qu'il s'agissait "a priori" d'un attentat suicide. Les autorités russes accusent régulièrement des mercenaires arabes de soutenir sur le terrain la rébellion qui mine le Caucase russe depuis le début de la première guerre de Tchétchénie en 1994.

Les premières images amateurs :





.

Lire la suite
Russie Terrorisme Info
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants