1 min de lecture Malte

Malte : cinq Français périssent dans le crash d'un petit avion

Jean-Yves Le Drian indique que l'avion effectuait une mission de reconnaissance pour le ministère de la Défense.

Un avion s'est crashé à Malte, lundi 24 octobre
Un avion s'est crashé à Malte, lundi 24 octobre Crédit : Ed De Gaetano/AP/SIPA
Christophe Decroix
Christophe Decroix et Julien Absalon

Cinq Français sont morts dans le crash d'un petit avion survenu lundi 24 octobre vers 7h20 à l'aéroport international de la ville maltaise de Luqa. Si des médias maltais ont dans un premier temps évoqué un appareil affrété pour des membres de Frontex (l'agence de contrôle des frontières de l'Union européenne), il s'avère que l'avion effectuait des missions de reconnaissance en Méditerranée pour le compte du ministère français de la Défense. Jean-Yves Le Drian a confirmé l'information dans un communiqué. L'aéroport où a eu lieu l'accident est pour sa part toujours fermé, et ce jusqu'à nouvel ordre.

Selon les déclarations de Jean-Yves Le Drian, trois des cinq personnes tuées travaillaient avec le ministère de la Défense. Selon nos informations, il pourrait s'agir de personnes qui étaient en mission pour la Direction du renseignement militaire (DRM). Les deux autres personnes décédées étaient des salariés de la société CAE Aviation, propriétaire de l'appareil. Contrairement à ce qui avait été annoncé à l'origine, il ne s'agit donc pas de douaniers.

Un flou persiste sur les détails de la mission que devait assurer l'avion. Les autorités maltaises affirment que l'appareil, qui a décollé en direction de Misrata (Libye), devait effectuer un vol de surveillance des trafics de migrants et de drogue. Les raisons du crash, survenu quelques instants après le décollage, demeurent inconnues.

L'avion, immatriculé au Luxembourg, appartient donc à CAE Aviation qui loue régulièrement des appareils à des gouvernements européens, dont la France. Elle travaille de manière régulière pour la DRM et la DGSE, la Direction du renseignement militaire et la Direction générale de la sécurité extérieure.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Malte Crash Faits divers
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants