1 min de lecture Afrique

Mali : après Gao, l'armée française cherche à reprendre Tombouctou

Les troupes françaises poursuivent leur offensive. Après avoir repris samedi la ville de Gao, bastion islamiste, l'objectif se nomme désormais Tombouctou. Les Islamistes auraient d'ailleurs commencé à fuir la ville, selon les habitants de cette grande ville du nord Mali dont les combattants salafistes ont fait leur capitale. Autre "bonne nouvelle", les États-Unis ont donné leur feu-vert pour le ravitaillement en vol des avions français.

Micro RTL
La rédaction de RTL Journalistes RTL

"Bientôt près de Tombouctou", selon Ayrault

Une colonne de soldats français et maliens se dirigeait dimanche vers la cité mythique de Tombouctou, au lendemain de la reconquête lors d'une offensive éclair de Gao, la plus grande ville du nord du Mali, où des soldats de la force africaine se sont déployés.
  
L'aviation française a aussi bombardé des positions islamistes dans leur fief de Kidal, à 1.500 km de Bamako, alors que des sources font état depuis plusieurs jours d'un repli des combattants islamistes dans les montagnes de cette région, dans l'extrême nord-est malien.

Soldats français et maliens progressaient parallèlement par voie terrestre sur un autre front, en direction de Tombouctou, ville-phare de l'islam en Afrique, à 900 km au nord-est de Bamako. Les "troupes françaises et maliennes" seront "bientôt près de Tombouctou", a assuré samedi le Premier ministre français Jean-Marc Ayrault.
 
La prise de contrôle de Gao s'organise

Le bastion islamiste de Gao, à 1.200 km au nord-est de Bamako, est tombée samedi au cours d'une opération spectaculaire de l'armée française : des membres des forces spéciales bénéficiant d'un appui aérien se sont d'abord emparés de l'aéroport et d'un pont stratégique. Puis, des soldats tchadiens et nigériens sont venus par avion du Niger voisin jusqu'à Gao, marquant de manière frappante l'entrée des troupes de la force africaine sur le théâtre des opérations malien.
  
"La prise de contrôle de Gao, qui compte 50.000 à 60.000 habitants, par les soldats maliens, tchadiens et nigériens est en cours", a indiqué dimanche le porte-parole de l'armée française, le colonel Thierry Burkhard.

Gao était un bastion des islamistes du Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao), qui y ont commis de nombreuses exactions, dont des amputations de personnes accusées de vol. Ce groupe avait affirmé samedi vouloir "négocier la libération" d'un otage français, Gilberto Rodriguez Leal, enlevé en novembre 2012 dans l'ouest du Mali. Le Premier ministre français Jean-Marc Ayrault a répondu en refusant "les logiques de chantage".

Carte de localisation de Tombouctou (Mali)
L'organisation des forces engagées au Mali

Lire la suite
Afrique Mali Défense
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7757379895
Mali : après Gao, l'armée française cherche à reprendre Tombouctou
Mali : après Gao, l'armée française cherche à reprendre Tombouctou
Les troupes françaises poursuivent leur offensive. Après avoir repris samedi la ville de Gao, bastion islamiste, l'objectif se nomme désormais Tombouctou. Les Islamistes auraient d'ailleurs commencé à fuir la ville, selon les habitants de cette grande ville du nord Mali dont les combattants salafistes ont fait leur capitale. Autre "bonne nouvelle", les États-Unis ont donné leur feu-vert pour le ravitaillement en vol des avions français.
https://www.rtl.fr/actu/international/mali-apres-gao-l-armee-francaise-cherche-a-reprendre-tombouctou-7757379895
2013-01-27 13:45:00