2 min de lecture Terrorisme

Mali : 5 morts dans un attentat suicide contre le QG de la force du G5 Sahel

Cette attaque terroriste intervient à trois jours d'une rencontre entre les dirigeants du G5 Sahel et Emmanuel Macron.

Le QG du G5 Sahel à Sévaré, dans le centre du Mali
Le QG du G5 Sahel à Sévaré, dans le centre du Mali Crédit : STRINGER / AFP
Caroline Drzewinski
Caroline Drzewinski
et AFP

Un attentat-suicide a frappé vendredi 30 juin le quartier général de la force antijihadiste du G5 Sahel à Sévaré, dans le centre du Mali. Cette attaque, revendiquée par un groupe jihadiste, a fait cinq morts. Deux des assaillants ont également perdu la vie, dont un kamikaze à bord d'une voiture piégée. 

"Peu après la prière de ce vendredi, au moins un kamikaze à bord d’un véhicule peint aux couleurs des Nations unies s’est fait exploser à l’entrée du camp militaire du G5 à Sévaré. La déflagration a été très forte" , a déclaré à l’AFP une source militaire au sein de la force du G5. Il s'agit de la première attaque contre le quartier général de la force conjointe, lancée en 2017 par le G5 Sahel. Cette organisation régionale regroupe le Mali, le Burkina Faso, le Niger, la Mauritanie et le Tchad. 

Un lieu clé " pour la stabilisation" de la région

Le Groupe de soutien à l'islam et aux musulmans a revendiqué l'attentat dans un appel téléphonique d'un de ses porte-parole à l'agence privée mauritanienne Al-Akhbar. Principale alliance jihadiste du Sahel, le groupe est lié à Al-Qaïda. "Le dessein" de cette attaque "est de déstabiliser l'un des instruments essentiels pour la stabilisation de notre sous-région", a dénoncé le président nigérien Mahamadou Issoufou. À noter qu'elle intervient à trois jours d'une rencontre entre Emmanuel Macron, qui soutient cette initiative, et ses homologues du G5 Sahel

À lire aussi
Emmanuel Macron, lors d'une conférence de presse le 27 juin 2018. terrorisme
Emmanuel Macron va créer un musée-mémorial pour les victimes du terrorisme

Le dernier bilan s'élevait à deux militaires de cette force et un civil tués, selon les services du chef de l'État nigérien et le gouverneur de Mopti, le général Sidi Alassane Touré. Le gouvernement malien a précisé dans un communiqué que les deux soldats tués appartenaient à son armée.  "Nous avons arrêté quatre suspects", a déclaré le gouverneur à l'AFP, ajoutant que les opérations de ratissage se poursuivraient jusqu'à l'aube. 

Les assaillants étaient au nombre de six et parlaient en bambara et en peul, a affirmé dans la soirée une source au sein de la force du G5 Sahel. Selon le porte-parole du groupe dirigé par le chef islamiste Iyad Ag Ghaly, les assaillants ont utilisé une voiture piégée et des "infiltrés" pour perpétrer l'attentat. 

Des "conditions de sécurité précaires"

Les bâtiments de couleur jaune et rose du poste de commandement de la force conjointe abritent des officiers de liaison des cinq États membres. Dans un rapport publié en mai, le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres soulignait les vulnérabilités de plusieurs installations de la force conjointe au Mali. "Les conditions précaires dans ces sites et aux alentours représentent une lourde menace pour la sécurité, et retardent le déploiement du reste des contingents", peut-on y lire. 

La France, qui conduit au Sahel l'opération Barkhane de lutte contre les jihadistes, a condamné "ce lâche attentat". "Solidarité avec nos partenaires africains avec qui nous poursuivrons sans relâche la lutte contre le terrorisme", a réagi la ministre des Armées, Florence Parly, sur Twitter. 

Paris soutient la force du G5 Sahel, y voyant un possible modèle de prise en main par les États africains de leur propre sécurité. 

Il ne s'agit pas de la première attaque de ce type à Sévaré. Le 7 août 2015, une attaque contre un hôtel de cette localité avait fait 13 morts, dont quatre étrangers (deux Ukrainiens, un Népalais et un Sud-Africain), employés par des sous-traitants de la Minusma. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Terrorisme Mali Attentats
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7793934673
Mali : 5 morts dans un attentat suicide contre le QG de la force du G5 Sahel
Mali : 5 morts dans un attentat suicide contre le QG de la force du G5 Sahel
Cette attaque terroriste intervient à trois jours d'une rencontre entre les dirigeants du G5 Sahel et Emmanuel Macron.
https://www.rtl.fr/actu/international/mali-5-morts-dans-un-attentat-suicide-contre-le-qg-de-la-force-du-g5-sahel-7793934673
2018-06-30 02:42:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/AvP5Q4cYyxAf_15pZ0Hy0Q/330v220-2/online/image/2018/0630/7793934710_le-qg-du-g5-sahel-a-sevare-dans-le-centre-du-mali.jpg