2 min de lecture Madagascar

Madagascar : trois hommes lynchés après la mort d'un enfant

Des émeutiers s'en sont pris à trois hommes qu'ils soupçonnaient de trafic d'organes, sur une île touristique de Madagascar. Les trois hommes, dont un Français au moins, sont morts.

La foule prend en photo le corps en feu d'un homme, le 3 octobre, à Madagascar
La foule prend en photo le corps en feu d'un homme, le 3 octobre, à Madagascar Crédit : AFP / BILAL TARABEY
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Trois hommes, dont au moins un Français, ont été lynchés ce jeudi à Madagascar. La foule en colère les soupçonnait d'avoir tué et mutilé un enfant.

Deux Européens ont été tués et leurs corps brûlés, tôt dans la matinée, sur une plage de l'île touristique de Nosy Be. Dans la capitale, Antananarivo, la gendarmerie a indiqué que les deux victimes étaient des citoyens français, prénommés Sébastien et Roberto.

Toutefois le ministère français des Affaires étrangères a indiqué que l'un des deux Européens au moins était un Français. L'autre serait de nationalité italienne, selon des sources sur place.

Carte de localisation de Nosy Be
Carte de localisation de Nosy Be Crédit : AFP

Dans la soirée, quelques hommes s'en sont pris à un Malgache, dans une atmosphère d'émeute. Ils ont jeté son corps dans un brasier devant des centaines de personnes en délire. Impossible pour l'heure de savoir si l'homme était encore vivant lorsqu'il a été jeté au feu.

Trafic d'organes

À lire aussi
Les incendies en Afrique sont le résultat de l'agriculture sur brûlis incendie
Des incendies ravagent aussi l'Afrique et ils sont pires qu'en Amazonie

Depuis mercredi, Nosy Be est le théâtre de violences. Hell-Ville, la petite capitale de l'île, était sens dessus-dessous jeudi en fin d'après-mid. Des gens se déplaçaient en hurlant à travers la ville, où des barrages en flammes barraient certaines rues.

"Le corps sans vie d'un garçon de 8 ans, disparu vendredi" dernier avait été retrouvé, sans ses organes génitaux ni sa langue. La foule en colère soupçonnait les hommes lynchés d'avoir tué l'enfant pour le compte d'un trafic d'organes.

De simples "rumeurs"

"Ces histoires de trafic d'organes ou de corps découpés ne sont que des rumeurs. Le corps de l'enfant disparu a été retrouvé hier soir (mercredi soir) sur la plage après avoir été ramené par la mer. Il était habillé", a de son côté raconté au journal Le Parisien un Français habitant sur place.

Ce témoin dit avoir assisté au lynchage des deux Européens tôt jeudi matin. "Ça m'a réveillé. J'ai vu une foule énorme arriver, je dirais entre 3.000 et 4.000 personnes, y compris des femmes et des enfants. Les deux hommes ont été tabassés puis jetés sur un brasier. C'est quelque chose d'atroce à vivre. Malheureusement, il était impossible d'intervenir."

Alors que les autorités ont envoyé des renforts de gendarmerie sur place, le consulat de France a enjoint ses ressortissants à rester confinés à leur domicile où à leur hôtel.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Madagascar Info International
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants