1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Attentat à Londres : un Français tué, annonce Jean-Yves Le Drian
15 min de lecture

Attentat à Londres : un Français tué, annonce Jean-Yves Le Drian

Trois individus à bord d'une camionnette blanche ont foncé sur des piétons avant de poignarder des passants. Il s'agit d'un acte terroriste, selon la police qui a abattu les assaillants.

Des policiers britanniques près de Borough Market, le 4 juin 2017
Des policiers britanniques près de Borough Market, le 4 juin 2017
Crédit : CHRIS J RATCLIFFE / AFP
À 11h, dimanche 4 juin, ce que l'on sait de l'attentat de Londres
00:03:29
Julien Absalon & Clémence Bauduin & Benjamin Pierret

Le Royaume-Uni frappé par la terreur pour la troisième fois en trois mois. Sept personnes ont été tuées à Londres par trois assaillants non identifiés, abattus par les forces de l'ordre, dans une attaque terroriste survenue peu après 22 heures, samedi 3 juin. Quarante-huit personnes blessées ont été hospitalisées, selon les services ambulanciers qui ont également soigné de nombreuses victimes sur place. Un Français a été tué dans l'attaque, sept autres sont hospitalisés, dont quatre dans un état grave. L'un d'eux est dans un état grave. Un numéro d'urgence a été communiqué par l'ambassade de France. L'attentat, non revendiqué pour l'heure, est intervenu à seulement cinq jours des élections législatives au Royaume-Uni.

Deux semaines après l'attaque kamikaze à la Manchester Arena, le mode opératoire de cette tragédie rappelle l'attentat de Westminster. Peu après 22 heures, en ce soir de grande affluence, une camionnette blanche a foncé à environ 80 km/h sur la foule se trouvant sur le London Bridgel'un des emblématiques ponts surplombant la Tamise. Les trois assaillants à bord du véhicule ont continué leur macabre course vers Borough Market, un quartier festif situé à proximité immédiate. Armés de couteaux, les suspects ont poignardé des passants au hasard dans des pubs et restaurants. Alertée à 22h08, la police britannique a tué les assaillants dans un délai de huit minutes, a-t-elle fait savoir. Les trois individus portaient de fausses ceintures explosives.

>> Ce que l'on sait de l'attentat

Retrouvez l'évolution de la situation :

19h27 - Le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a annoncé qu'un Français a été tué dans l'attentat de Londres. Revenant sur le bilan de l'attaque qui a coûté la vie à sept personnes samedi soir dans la capitale britannique, le ministre a fait état d'"un mort et sept personnes hospitalisées, dont quatre dans un état grave" côté français. "Un compatriote est toujours porté disparu", a-t-il ajouté. 

19h19 - Au micro de RTL, Alex un serveur de 23 ans raconte : l'assaillant "avait un couteau de 20 centimètres de long, complètement ensanglanté. Il a tapé à la fenêtre du restaurant, juste en face de moi. Il me regardait dans les yeux, en criant en anglais : 'C'est pour Allah'", explique-t-il. Selon Alex, l'assaillant n'avait pas d'autre but que celui de tuer. "Ça se voyait dans ses yeux. Il était juste là pour faire du mal. Ce qui m'a frappé dans ses yeux, c'est de voir la rage et la haine qui en ressortaient. La démence aussi. Ensuite, il s'est dirigé vers le restaurant en face. Il est rentré. Quelques secondes après, il y a eu un mouvement de panique. Tous les clients sont rués dehors. Ils se sont marchés dessus, ils ont jeté les table et les chaises".

À écouter

Londres : Alex a vu la "rage, la haine et la démence" dans les yeux de l'un des assaillants
00:02:14
À lire aussi

18h41 - La compagnie de VTC Uber a provoqué l'indignation de ses utilisateurs après avoir augmenté ses tarifs, lors des attaques de Londres. Alors que des dizaines d'utilisateurs cherchaient à s'éloigner du London Bridge et du quartier de Borough Market, lieux où les trois assaillants ont sévi, ils ont réalisé que les prix s'envolaient. Des tarifs multipliés par 1,8 à 2,1 par rapport aux prix habituel.

La rédaction vous recommande

18h13 - Un Canadien a été tué dans l'attentat de Londres, a annoncé dimanche le Premier ministre Justin Trudeau en condamnant un acte "insensé". "Le Canada condamne fortement l'attentat insensé" samedi soir à Londres "qui a fait plusieurs morts et blessés innocents, et le fait qu'un Canadien figure parmi les victimes me brise le coeur", a écrit Justin Trudeau dans un communiqué. 

17h44 - Une image symbolique de l'humour anglais fait le tour des réseaux sociaux. Elle montre un homme sorti d'un bar de Londres, dans la panique, au moment de l'une des attaques. Celui-ci n'a toutefois pas lâché sa pinte de bière - un réflexe qui amuse et souligne le caractère bon-vivant de nos amis britanniques.

17h09 - La police antiterroriste britannique demande aux témoins qui ont en leur possession des images des attaques de ne pas les relayer sur les réseaux sociaux mais d'utiliser la plateforme créée à cet effet pour permettre aux enquêteurs d'identifier les assaillants.

16h48 - 21 des 48 personnes blessées dans les attaques sont dans un "état critique", selon NHS, les services de santé publics britanniques.

16h23 - Le compte Twitter de la Première ministre britannique Theresa May invite tout le Royaume-Uni à observer une minute de silence mardi 6 juin à 11 heures - heure de Londres - en hommage aux victimes.

16h16 - Tandis que Donald Trump s'en prend au maire de Londres sur Twitter, le porte-parole de la mairie londonienne fait savoir que Sadiq Khan a "mieux à faire" que de répondre au tweet "mal informé" du président américain. "Au moins 7 morts et 48 blessés dans l’attaque terroriste et le maire de Londres dit il n’y a 'aucune raison de s’alarmer !'", avait écrit Donald Trump quelques heures plus tôt.

15h13 - Un policier londonien qui n'était pas en service au moment de l'attaque aurait été "sérieusement blessé" d'après SkyNews qui se base sur une confirmation de Scotland Yard.

14h28 - Le pape François a profité de son apparition dominicale au balcon de la Basilique Saint-Pierre à Rome pour inviter les fidèles à "prier pour les victimes et leurs proches". "Que l'Esprit saint apporte la paix sur le monde, le guérisse de toutes les guerres et du terrorisme qui, encore hier soir, a frappé d'innocents civils", a-t-il déclaré.

14h06 - La police annonce douze interpellations à Barking, un quartier dans l'est de Londres. Les perquisitions continuent dans ce secteur. Les autorités précisent que le pronostic vital est engagé pour certaines personnes blessées.

13h52 - Emmanuel Macron a souligné auprès de la Première ministre britannique Theresa May "l'importance de la coopération européenne" dans la lutte contre le terrorisme, lors d'un entretien téléphonique à la mi-journée, au lendemain de l'attentat de Londres, selon un communiqué de l'Élysée. Les deux dirigeants "ont fait le point sur la situation des victimes et les premiers éléments de l'enquête" et Theresa May s'est engagée à "donner toutes les informations sur les victimes (françaises) et à assurer et garantir la sécurité" des Français résidant à Londres, qui votent ce dimanche pour les élections législatives en France.

13h42 - Au micro de RTL, Marielle de Sarnez a corroboré quelques précisions sur la santé des quatre ressortissants français blessés. La ministre chargée des Affaires européennes confirme qu'il s'agit de trois hommes et une femme. Cette dernière, poignardée, a été opérée toute la nuit. "Nous avons les mêmes informations", a-t-elle opiné, tout en se refusant à donner plus de précisions.

13h30 - La Tour Eiffel sera éteinte cette nuit à partir de 00h45, en hommage aux victimes.

13h25 - Nos confrères de Bel RTL ont recueilli le témoignage saisissant d'un Belge expatrié à Londres, travaillait dans un restaurant de Borough Market lorsque les terroristes ont frappé : "Je venais de fermer le restaurant, j'allais compter la caisse, quand on a entendu des cris et qu'on a vu des gens courir. (...) Puis en quelques secondes la pression est montée, on a juste eu le temps de fermer la façade du restaurant, de fermer la porte à clé, et cinq secondes après, l'agresseur est passé devant chez nous avec un couteau ensanglanté. Il a tapé à la porte du restaurant en criant : 'C'est pour Allah'. On voyait dans ses yeux qu'il voulait juste tuer tout le monde". Le jeune homme n'a pas été blessé, mais se dit "choqué".

13h14 - Une opération de police est en cours à Londres, annonce Sky News. La chaîne britannique affirme qu'il s'agit du domicile d'un des assaillants. Cela semble signifier que les enquêteurs disposent d'au moins une identité, bien que celle-ci n'ait pas été confirmée de façon officielle. Un habitant affirme à Sky News que la police lui a montré la photo d'un suspect qui lui semble être un de ses voisins. Il décrit cet homme comme une "personne bienveillante" ayant travaillé pour l'organisme public en charge des transports de Londres. Quatre hommes et une femme ont été interpellées dans cette perquisition.

13h06 - Le vote anticipé pour le premier tour des élections législatives françaises se déroule normalement, à l'Ambassade de France.

12h48 - Marielle de Sarnez, ministre chargée des Affaires européennes, déclare dans Le Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI que "l'Europe toute entière est touchée" par cet attentat. "Il est vital que la coopération entre forces de police continue au-delà du Brexit", ajoute-t-elle dans cette interview à suivre en direct vidéo sur RTL.fr. "La laïcité est le ciment qui nous permettra de sortir de cette crise", poursuit la ministre qui considère que "la priorité absolue est d'éradiquer Daesh". Enfin, elle se dit "extrêmement choquée" par la position hostile de Jean-Luc Mélenchon vis-à-vis de l'état d'urgence qu'elle souhaite voir perdurer.

12h46 - Le Premier ministre Édouard Philippe, devant le Quai d'Orsay, considère que cet attentat représente une "attaque contre notre démocratie", à cinq jours des élections législatives britanniques et à une semaine des élections françaises pour lesquelles les Français de Londres votent ce dimanche. Le chef du gouvernement a par ailleurs salué la "réponse" apportée cette nuit par le gouvernement pour "apporter aux familles inquiètes et à l'ensemble de nos concitoyens les premiers éléments de réponse".

12h18 - Emmanuel Macron, qui doit s'entretenir à la mi-journée avec la Première ministre britannique Theresa May, "appellera" les familles des quatre blessés français de l'attentat de Londres, a indiqué l'Élysée. "Le président de la République échangera dans l'heure à venir avec Theresa May", la présidence vers midi. "Puis, il appellera dans la journée les familles de victimes françaises", ajoute-t-on de même source.

11h47 - Devant l'entrée du 10 Downing Street, la première ministre britannique Theresa May a affirmé que cette attaque était le produit d'une "idéologie malfaisante de l'extrémisme islamiste". Elle a, en outre, salué le "courage" de la police, des Londoniens et rendu hommage aux victimes de l'attentat. Elle a également annoncé le maintien des élections législatives prévues ce jeudi : "La violence ne peut interrompre le processus démocratique. La campagne est suspendue aujourd'hui mais elle reprendra demain". 

11h16 - Le concert d'Ariana Grande à Manchester, en hommage aux victimes de l'attentat du 22 mai, est maintenu. Il bénéficiera toutefois d'un renfort de sécurité, annonce la police.

11h00 - La commissaire de la police de Londres dit ne pas savoir si les suspects ont été identifiés par les enquêteurs.

10h54 - Tôt dans la matinée, Marine Le Pen a réagi de façon offensive sur Twitter pour vilipender les politiques de lutte contre le terrorisme : "Combien d'attentats avant de considérer le fondamentalisme islamiste comme un totalitarisme barbare et l'éradiquer de nos pays ?"

10h42 - Quatre Français étant blessés dans cet attentat, le parquet de Paris a ouvert une enquête en France pour tentatives d'assassinats en lien avec une entreprise terroriste. Il s'agit d'une procédure habituelle en raison de la présence de Français victimes d'un acte terroriste à l'étranger.

10h33 - Le bilan se porte désormais à sept personnes tuées, en plus des trois assaillants abattus, déclare la directrice de la police londonienne, Cressida Dick. Quarante-huit personnes sont toujours hospitalisées.

10h07 - Au micro de RTL, le spécialiste de l'islam Gilles Kepel a livré son point de vue sur les raisons qui font que le Royaume-Uni constitue une cible persistante des terroristes.

La rédaction vous recommande

10h06 - Le président russe Vladimir Poutine "condamne" l'attentat de Londres et envoie ses condoléances, fait savoir le Kremlin dans un communiqué.

9h53 - Quatre ressortissants français sont blessés, dont un gravement, selon un nouveau bilan établi par Jean-Yves Le Drian, ministre des Affaires étrangères, au micro de franceinfo.

9h48 - Plusieurs partis suspendent leur campagne pour les élections législatives britanniques, qui doivent se tenir le 8 juin. C'est notamment le cas du parti conservateur, du parti travailliste et celui de la première ministre d'Écosse Nicola Sturgeon. Comme le rapporte The Telegraph, plusieurs personnalités politiques réclament toutefois un report du scrutin. "Je suis contre un report des élections", a de son côté déclaré Sadiq Khan, maire de Londres.

9h19 - François Hollande s'est exprimé sur Twitter. "Le peuple britannique est attaqué, il saura montrer sa détermination sans faille. Les Français sont à ses côtés, nous sommes tous concernés", a écrit l'ancien président de la République.

9h05 - "Les échanges entre nos autorités ont débuté dès cette nuit. Le président de la République s'entretiendra tout à l'heure avec Theresa May. Il nous faut être mobilisés sur la question de la lutte contre le terrorisme"a déclaré Christophe Castaner, porte-parole du gouvernement, au micro de RTL.

La rédaction vous recommande

8h53 - La chancelière allemande Angela Merkel a affirmé que l'Allemagne était "résolument aux côtés de la Grande-Bretagne". "Nous sommes aujourd'hui liés au delà de toutes les frontières par l'effroi et le deuil mais aussi par la détermination", a déclaré la chancelière dans un court communiqué. "Je le confirme pour l'Allemagne : dans le combat contre toute forme de terrorisme, nous sommes résolument aux côtés de la Grande-Bretagne".

8h29 - "Tristesse et inquiétude pour les victimes. Solidarité avec nos amis britanniques et détermination à lutter, avec eux, contre le terrorisme", a tweeté le Premier ministre Édouard Philippe.

8h18 - Selon nos informations, deux Français ont été blessés dans l'attentat. L'un est dans un état grave. Ils étaient ensemble lorsqu'un assaillant les a attaqués au couteau, dans le quartier de Borough Market. Ce bilan a été confirmé par le porte-parole du gouvernement Christophe Castaner.

8h03 - Des ressortissants français "figurent parmi les victimes", annonce l'Élysée dans un communiqué de presse sans donner de précisions sur l'état de ces personnes. "La France met tout en oeuvre pour leur porter assistance. (...) Le président de la République est en contact avec les autorités britanniques et se tient informé des évolutions de la situation et des éléments de l'enquête", affirme le service de presse de la présidence de la République. "Emmanuel Macron (...) adresse aux victimes, à leurs familles et à leurs proches, ses pensées les plus sincères en ce moment douloureux", peut-on lire également.

7h57 - Facebook a déclenché son "Safety Check" pour permettre aux utilisateurs présents à Londres d'indiquer à leurs amis qu'ils sont en sécurité.

7h48 - Le jour se lève à Londres, les forces de l'ordre sont toujours en action près de Borough Market et du London Bridge. 

Des policiers britanniques près de Borough Market, le 4 juin 2017
Des policiers britanniques près de Borough Market, le 4 juin 2017
Crédit : CHRIS J RATCLIFFE / AFP

7h46 - Plusieurs témoins ont confié leur réaction à la BBC. "J'ai vu une camionnette rouler en zigzag en tentant de faucher un maximum de personnes. Les gens essayaient d'échapper à la course du véhicule", a raconté Alessandro à la télévision. "Ils poignardaient tout le monde en criant 'C'est pour Allah', a affirmé Gerard, un homme qui dit avoir vu une jeune femme s'effondrer. Évoquant un "massacre", un autre témoin, Eric, indique lui aussi avoir entendu ce cri.

7h28 - Les unes de la presse britannique sont évidemment consacrées à l'attentat. Découvrez-les dans notre diaporama ci-dessous.

The Telegraph : "Carnage à Londres, les terroristes frappent encore"