1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Londres : Alex a vu la "rage, la haine et la démence" dans les yeux de l'un des assaillants
2 min de lecture

Londres : Alex a vu la "rage, la haine et la démence" dans les yeux de l'un des assaillants

DOCUMENT RTL - Ce jeune homme de 23 ans s'est retrouvé pendant de longues secondes face à l'un des auteurs de l'attentat à Londres. Seule la vitre d'un restaurant les séparait.

Trois personnes ont attaqué les habitants de Londres, dans la nuit du 3 au 4 juin 2017
Trois personnes ont attaqué les habitants de Londres, dans la nuit du 3 au 4 juin 2017
Crédit : Odd ANDERSEN / AFP
Londres : Alex a vu la "rage, la haine et la démence" dans les yeux de l'un des assaillants
00:02:14
Emilie Baujard & Marie-Pierre Haddad

Moins de 24 heures après les attaques perpétrées à Londres dans la nuit du 3 au 4 juin, les témoignages des habitants de la capitale qui ont vécu l'horreur continuent d'affluer. Après avoir renversé des personnes, à bord de leur camion, sur le London Bridge, les trois assaillants ont poursuivi leur course à pied et ont attaqué au couteau les passants. Selon un dernier bilan, sept personnes sont décédées et 48 autres blessées dont 21 dans un état grave

Jean-Yves Le Drian a annoncé que quatre Français faisaient partie des blessés. La police britannique a procédé à l'arrestation de 12 personnes. Ces deux attaques ont duré huit minutes. Alex, un jeune serveur belge de 23 ans est chef d'équipe d'un restaurant japonais. Il a juste eu le temps de baisser le rideau de son établissement quand il a croisé le regard de l'un des assaillants. 

Au micro de RTL, il raconte : "On allait fermer vers 22 heures. On a commencé à entendre crier dans la rue. Avec des collègues, on est sorti pour voir ce qui se passait. On a cru à une bagarre et là ça a commençé à paniquer. Les gens couraient, criaient, fuyaient et pleuraient. Dans un réflexe de survie, avec mon collègue, on a vite fermé la façade du restaurant. Cinq secondes après avoir verrouillé la porte, il y a un homme qui est arrivé". 

Ça se voyait dans ses yeux. Il était juste là pour faire du mal.

Alex

Le jeune homme poursuit la description de l'individu. "Il y avait juste la vitre qui nous séparait. Il avait un couteau de 20 centimètres de long, complètement ensanglanté. Il a tapé à la fenêtre du restaurant, juste en face de moi. Il me regardait dans les yeux, en criant en anglais : 'C'est pour Allah'", explique-t-il. Selon Alex, l'assaillant n'avait pas d'autre but que celui de tuer. "Ça se voyait dans ses yeux. Il était juste là pour faire du mal. Ce qui m'a frappé dans ses yeux, c'est de voir la rage et la haine qui en ressortaient. La démence aussi. Ensuite, il s'est dirigé vers le restaurant en face. Il est rentré. Quelques secondes après, il y a eu un mouvement de panique. Tous les clients sont rués dehors. Ils se sont marchés dessus, ils ont jeté les tables et les chaises".

À écouter aussi

Face à cette scène, Alex décide de se mettre à l'abri avec ses collègues et des clientes qui s'étaient réfugiées chez eux : "On a eu l'idée de se mettre en bas, au sous-sol. On a pris des couteaux dans la cuisine pour se défendre au cas où. On a éteint toutes les lumières, on a verrouillé la porte et on a attendu".

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/