2 min de lecture Diplomatie

Liban : quel avenir pour Saad Hariri, après sa visite à l'Élysée ?

ÉCLAIRAGE - Le Premier ministre démissionnaire du Liban va retourner dans son pays après deux semaines d'absence, à l'occasion de la fête de l'indépendance.

Saad Hariri devant le perron de l'Élysée samedi 18 novembre 2017
Saad Hariri devant le perron de l'Élysée samedi 18 novembre 2017 Crédit : Jacques Witt/SIPA
Cécile De Sèze
Cécile De Sèze
Journaliste RTL

La France a pris son rôle de médiateur au sérieux. Saad Hariri, premier ministre libanais démissionnaire, s'est entretenu avec Emmanuel Macron à Paris à la suite de la crise qui agite le pays du cèdre depuis le 4 novembre. Ce jour-là, Saad Hariri annonce sa démission depuis l'Arabie Saoudite - qui le soutient - en dénonçant l'emprise et l'influence du Hezbollah - soutenu par l'Iran - sur le pays. 

C'est le début d'une crise diplomatique interne et externe qui remet en lumière les tensions entre l'Iran et l'Arabie Saoudite. Le Liban, au milieu, paye la facture. Le pays se retrouve en proie aux querelles d'influences entre les deux États rivaux du Moyen-Orient. 

Saad Hariri, après avoir passé deux semaines à Riyad - selon certains contre son gré - a donc répondu présent à l'invitation lancée par Paris pour tenter de désamorcer l'escalade. Un geste qui n'a pas été apprécié par l'Iran qui y voit une aggravation de la crise au Moyen-Orient. Depuis l'Élysée, Saad Hariri a "remercié le président Emmanuel Macron pour son soutien" qu'il "n'oubliera jamais" et a assuré qu'il retournera à Beyrouth mercredi 22 novembre, jour de la fête nationale. 

C'est à cette occasion qu'il s'exprimera sur sa démission. Elle n'est pas effective tant que le président Michel Aoun ne l'a pas acceptée. "Je participerai à la célébration de notre indépendance et c'est là-bas que je ferai savoir ma position sur tous les sujets après m'être entretenu avec le président Michel Aoun", a-t-il déclaré. Une date loin d'être anodine. 

À lire aussi
"Nous ne permettrons jamais qu'une guerre empiète sur le territoire de l'Iran" a affirmé le général Salami diplomatie
Les États-Unis déploient des troupes en Arabie Saoudite, l'Iran répond

Elle célèbre l'indépendance du Liban, accordée par la France le 22 novembre 1943. Une date qui résonne alors que l'ingérence de ses voisins - à travers les partis politiques du Hezbollah chiite et du parti du Futur sunnite - est tacitement admise. L'absence du premier ministre aurait été une première dans le pays.

Je participerai à la célébration de notre indépendance

Saad Hariri
Partager la citation

Mais avant cela, il a prévu de passer par le Caire pour rencontrer le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi, comme il l'a annoncé dans un tweet, qualifiant le chef d'État, sunnite comme lui, d"ami". L'objectif ? "Poursuivre la série de consultations arabes et internationales", a expliqué une source à l'AFP.

Une visite qui s'inscrit dans une atmosphère particulièrement tendue. Lors d'une réunion de la Ligue arabe au Caire dimanche 19 novembre, l'Arabie Saoudite a menacé son rival en affirmant qu'elle ne restait pas "les bras croisés" face à la "politique agressive" de l'Iran dans la région.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Diplomatie Liban Arabie Saoudite
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7791039344
Liban : quel avenir pour Saad Hariri, après sa visite à l'Élysée ?
Liban : quel avenir pour Saad Hariri, après sa visite à l'Élysée ?
ÉCLAIRAGE - Le Premier ministre démissionnaire du Liban va retourner dans son pays après deux semaines d'absence, à l'occasion de la fête de l'indépendance.
https://www.rtl.fr/actu/international/liban-quel-avenir-pour-saad-hariri-apres-sa-visite-a-l-elysee-7791039344
2017-11-20 17:00:02
https://cdn-media.rtl.fr/cache/ExhC3BuOMd5_srjirHcutg/330v220-2/online/image/2017/1120/7791039613_saad-hariri-devant-le-perron-de-l-elysee-samedi-18-novembre-2017.jpg