1 min de lecture Économie

Les premiers vrais craquements du Brexit en Grande-Bretagne

ÉDITO - Depuis juin, les investissements étrangers ont chuté outre-Manche. Le marché immobilier pâtit aussi de la décision du Royaume-Uni de quitter l'Union européenne.

LENGLET 245300 Lenglet-Co François Lenglet iTunes RSS
>
Les premiers vrais craquements du Brexit en Grande-Bretagne Crédit Image : JUSTIN TALLIS / AFP | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
LENGLET 245300
François Lenglet et Loïc Farge

Alors que Theresa May était lundi 16 octobre à Bruxelles pour négocier son départ avec ses partenaires européens, de premiers signes du Brexit se manifestent au Royaume-Uni. Le premier est un indicateur préoccupant : les investissements étrangers se sont littéralement effondrés. Sur le premier semestre 2016, avant le Brexit qui a eu lieu fin juin, le solde était excédentaire de 120 milliards de livres. Un an plus tard, à la mi-2017, c'est un solde négatif de 25 milliards. Ce qui veut dire que les entreprises non britanniques ont stoppé leurs projets de développement là-bas, dans la crainte de ce qui va se passer. Ce qui les inquiète, c'est de ne pas avoir l'accès au Marché unique européen, si les négociations se passent mal ou qu'elles prennent plus de temps. Alors que dans la plupart des cas, le marché britannique n'est pas suffisant pour rentabiliser leur investissement.

Une inquiétude que l'on observe aussi de manière très nette sur le marché immobilier. Le très haut de gamme à Londres est l'un des marchés les plus volatils de la planète. Sur le premier semestre 2017, les ventes de logements de plus de 6 millions d'euros (le grand luxe) ont chuté de 40% par rapport à la même époque. Les prix sont inférieurs de 17%. Les riches étrangers (Russes, Qataris ou Chinois) sont désormais plutôt adeptes de la location. Le marché du logement à louer explose, en particulier pour les logements à plus de 6.000 euros par semaine (ça fait 24.000 euros de loyer par mois).

Les gens ne veulent plus acheter : ils préfèrent des solutions provisoires, en attendant d’y voir plus clair sur le futur de la Grande-Bretagne. Il faut dire également que la fiscalité joue son rôle, les Britanniques ont mis en place un nouvel impôt sur l’immobilier de luxe pour les propriétaires étrangers, qui fait mal. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Économie Brexit Grande-Bretagne
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7790553525
Les premiers vrais craquements du Brexit en Grande-Bretagne
Les premiers vrais craquements du Brexit en Grande-Bretagne
ÉDITO - Depuis juin, les investissements étrangers ont chuté outre-Manche. Le marché immobilier pâtit aussi de la décision du Royaume-Uni de quitter l'Union européenne.
https://www.rtl.fr/actu/international/les-premiers-vrais-craquements-du-brexit-en-grande-bretagne-7790553525
2017-10-17 09:37:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/0A7C-FQrHyFx72qaGuVHoA/330v220-2/online/image/2017/0912/7790063136_brexit-or-not-brexit-telle-est-la-question.jpg