1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Les huit hommes les plus riches du monde possèdent autant que la moitié de l'humanité
2 min de lecture

Les huit hommes les plus riches du monde possèdent autant que la moitié de l'humanité

EN IMAGES - En janvier, une étude de l'ONG britannique Oxfam a publié un rapport dénonçant les inégalités économiques au niveau mondial.

Bill Gates, ex-PDG et fondateur de Microsoft (70 milliards d'euros)
Bill Gates, ex-PDG et fondateur de Microsoft (70 milliards d'euros)
Crédit : AFP
Bill Gates, ex-PDG et fondateur de Microsoft (70 milliards d'euros)
Amancio Ortega, créateur de la marque Zara et fondateur du groupe textile Inditex (63,2 milliards d'euros)
Warren Buffet, homme d'affaires et investisseur américain (57,4 milliards d'euros)
Carlos Slim, homme d'affaires mexicain (47,2 milliards d'euros)
Mark Zuckerberg, co-fondateur de Facebook (42,1 milliards d'euros)
Jeff Bezos, PDG d'Amazon (42,6 milliards d'euros)
Larry Ellison, co-fondateur de Oracle Corporation, une entreprise de gestion des syst-mes de base de données (41,1 milliards d'euros)
Michael Bloomberg,homme d'affaires et maire de New York (37,8 milliards d'euros)
Bill Gates, ex-PDG et fondateur de Microsoft (70 milliards d'euros) Crédits : AFP
Amancio Ortega, créateur de la marque Zara et fondateur du groupe textile Inditex (63,2 milliards d'euros) Crédits : AFP
Warren Buffet, homme d'affaires et investisseur américain (57,4 milliards d'euros) Crédits : DIMITRIOS KAMBOURIS / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Carlos Slim, homme d'affaires mexicain (47,2 milliards d'euros) Crédits : YURI CORTEZ/AFP
Mark Zuckerberg, co-fondateur de Facebook (42,1 milliards d'euros)
Jeff Bezos, PDG d'Amazon (42,6 milliards d'euros) Crédits : AFP
Larry Ellison, co-fondateur de Oracle Corporation, une entreprise de gestion des syst-mes de base de données (41,1 milliards d'euros) Crédits : Sipa
Michael Bloomberg,homme d'affaires et maire de New York (37,8 milliards d'euros) Crédits : Sipa
1/1
Camille Kaelblen & Johanna Guerra

L'Oxfam tire le signal d'alarme. Dans un rapport sur les inégalités publié en janvier 2017, l'ONG britannique révèle une proportion saisissante : huit personnes sur Terre possèdent autant de ressources que la moitié la plus pauvre de l'humanité, soit environ 3,5 milliards d'individus.

Les huit des hommes les plus fortunés du monde disposent ainsi à eux seuls de près de 402 milliards d'euros. À la première place de ce classement, Bill Gates, PDG de Microsoft, est à la tête d'une fortune de 70 milliards d'euros. Il est talonné par le propriétaire de Zara, Amancio Ortega (63,2 milliards d'euros), et par Warren Buffet, le PDG de Berkshire Hathaway (57,4 milliards d'euros). L'homme d'affaires mexicain Carlos Slim se place à la 4ème place avec 47,2 milliards d'euros. Puis viennent Jeff Bezos, à la tête d'Amazon (42,6 milliards d'euros), Mark Zuckerberg, co-fondateur de Facebook (42,1 milliards d'euros), Larry Ellison, co-fondateur d'Oracle (41,1 milliards d'euros) et enfin le maire de New York Michael Bloomberg (37,8 milliards d'euros).

Les 8 hommes les plus riches du monde possèdent autant que la moitié la plus pauvre de l'humanité
Les 8 hommes les plus riches du monde possèdent autant que la moitié la plus pauvre de l'humanité
Crédit :

Un rapport qui dénonce le cercle vicieux des inégalités économiques

Dévoilé quelques jours avant l'ouverture du forum économique de Davos, ce rapport d'Oxfam dénonce "l'indécence" de ces inégalités économiques. "Une personne sur dix dans le monde vit avec moins de 2 dollars par jour", rappelle ainsi dans le document Manon Aubry, porte-parole d'Oxfam France.

Des inégalités qui risquent de continuer à s'accentuer, si l'on en croit le document : "les grandes entreprises et les individus les plus riches exacerbent les inégalités, en exploitant un système économique défaillant, en éludant l'impôt, en réduisant les salaires et en maximisant les revenus des actionnaires".

À lire aussi

Malgré tout, les chiffres avancés par Oxfam doivent être pris avec précaution. Une enquête du Monde a ainsi souligné des problèmes de méthodologie dans les précédentes études menées par l'ONG britannique. Ces dernières se basent sur la notion d'actifs nets, c'est-à-dire les biens d'une personne moins ce qu'elle possède de dettes. Conséquence : une personne endettée mais vivant dans un pays riche - par exemple, un étudiant - sera considérée comme plus pauvre qu'une autre, qui vit avec très peu d'argent sans pour autant avoir contracté de dettes.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/