1 min de lecture Israël

Les députés jordaniens demandent l'expulsion de l'ambassadeur israélien

Les députés jordaniens ont réclamé mercredi l'expulsion de l'ambassadeur israélien Daniel Nevo. Cette demande intervient après l'interpellation du mufti de Jérusalem, la plus haute autorité religieuse palestinienne.

micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Selon l'agence de presse Petra, les 150 membres de la chambre basse du Parlement ont exigé unanimement que le gouvernement demande à l'ambassadeur israélien de quitter la Jordanie et rappelle l'ambassadeur jordanien en Israël. Le vote est intervenu "en réponse aux mesures d'occupation israéliennes à la mosquée Al-Aqsa".

Le Premier ministre jordanien Abdallah Nsour a déclaré aux députés que son gouvernement considérait de façon "très sérieuse" ces "violations israéliennes". "Le conseil des ministres a discuté ce matin de la décision de permettre à des colons juifs extrémistes de pénétrer sur le site de la mosquée d'Al-Aqsa et l'arrestation du mufti de Jérusalem cheikh Mohmmad Hussein", a-t-il ajouté.

Des chaises ont été jetées sur un groupe de juifs au mont du Temple.

Abdallah Nsour, premier ministre jordanien
Partager la citation

Abdallah Nsour a ajouté que l'ambassade jordanienne à Tel-Aviv "va prendre toutes les mesures nécessaires pour répondre à ces crimes horribles". Le mufti de Jérusalem, la plus haute autorité religieuse palestinienne, était interrogé mercredi par la police israélienne pour son implication présumée dans des heurts la veille sur l'esplanade des Mosquées à Jérusalem-Est. "Des chaises ont été jetées sur un groupe de juifs au mont du Temple" lors d'une visite sur ce site, dans la Vieille ville de Jérusalem, a-t-il expliqué.

En mars dernier, le roi de Jordanie Abdallah II et le président palestinien Mahmoud Abbas ont signé un accord confirmant le rôle de la Jordanie en tant que gardienne des lieux saints musulmans de Jérusalem. L'esplanade -- que les musulmans appellent le "Noble sanctuaire" (Haram al-Charif) et les juifs le "Mont du Temple", en référence au second Temple juif détruit par l'Empire romain en l'an 70. Son principal vestige est le Mur des Lamentations, lieu sacré pour l'islam comme pour le judaïsme, et source de tensions entre les deux communautés.

Retrouvez l'actualité internationale sur
Lire la suite
Israël Jordanie La semaine politique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants