1 min de lecture États-Unis

Les accusations d'espionnage de Donald Trump contestées aux États-Unis

Après les allégations de Donald Trump à l'encontre de son prédécesseur, plusieurs voix s'élèvent aux États-Unis pour contredire le nouveau président américain.

Donald Trump le 28 février 2017
Donald Trump le 28 février 2017
Maxime Magnier et AFP

"C'est Nixon/Watergate", avait lancé Donald Trump, samedi 4 mars, en accusant Barack Obama d'avoir mis sur écoute ses téléphones avant la dernière élection présidentielle. Depuis, les allégations du nouveau président ont entraîné les réactions de plusieurs personnalités américaines, notamment au sein des services de sécurité américains.

Le directeur du FBI, James Comey a demandé au ministère de la Justice de démentir publiquement ces accusations "soutenues par aucune preuve", selon des informations du New York Times qui cite des responsables américains, mais le ministère n'a pas accédé à cette requête.

Un peu plus tôt, c'est James Clapper, chef du renseignement américain sous Barack Obama, qui avait affirmé qu'"aucune opération d'écoute [n'avait] été mise en œuvre" par les organismes sous sa responsabilité (dix-sept agences et entités de renseignement) contre Donald Trump.

À lire aussi
Harvey Weinstein, le 26 avril 2019 justice
Harvey Weinstein : son avocat ne veut plus le défendre lors de son procès

Le scandale était né d'un tweet du nouveau chef d'État américain, le 4 mars dernier : "Comment le président Obama a-t-il pu tomber assez bas pour mettre mes téléphones sur écoute pendant la période sacrée des élections. C'est Nixon/Watergate".

Les propos de Donald Trump avaient alors été repris par le porte-parole de la Maison-Blanche, Sean Spicer, qui estimait dans un communiqué que "les rapports concernant des enquêtes aux motivations politiques potentielles juste avant l'élection de 2016 sont très inquiétants".

Et le Directeur de la communication de la Maison-Blanche d'ajouter : "Le président Donald J. Trump demande que, dans le cadre de leurs enquêtes sur l'activité russe, les commissions sur le renseignement au Congrès exercent leur autorité de supervision pour déterminer si les pouvoirs d'enquête de la branche exécutive ont été outrepassés en 2016".

Dans la foulée, le président républicain de la commission du renseignement de la Chambre des représentants, Devin Nunes, avait affirmé que l'entité qu'il dirige chercherait "à savoir si le gouvernement (avait) mené des activités de surveillance sur des responsables ou des représentants de l'équipe de campagne d'un parti politique".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Amérique du Nord Donald Trump
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7787541541
Les accusations d'espionnage de Donald Trump contestées aux États-Unis
Les accusations d'espionnage de Donald Trump contestées aux États-Unis
Après les allégations de Donald Trump à l'encontre de son prédécesseur, plusieurs voix s'élèvent aux États-Unis pour contredire le nouveau président américain.
https://www.rtl.fr/actu/international/les-accusations-d-espionnage-de-donald-trump-contestees-aux-etats-unis-7787541541
2017-03-06 07:30:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/kY-D3pYz6WN3rRR7dtYTeA/330v220-2/online/image/2017/0301/7787468815_donald-trump-le-28-fevrier-2017.jpg