2 min de lecture Allemagne

Le renseignement allemand a espionné Laurent Fabius

D'après la radio publique allemande RBB, les services secrets allemands ont espionné le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius.

Laurent Fabius et angela Merkel le 19 mai 2015 à Berlin
Laurent Fabius et angela Merkel le 19 mai 2015 à Berlin
Aymeric Parthonnaud
Aymeric Parthonnaud
et AFP

L'affaire de l'espionnage outre-Rhin ne cesse de faire des vagues. Nouvelle révélation en provenance des médias allemands ce mercredi 11 novembre : les services secrets allemands ont espionné le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius, a affirmé la radio publique allemande Berlin-Brandebourg (RBB). "Laurent Fabius a été mis sur écoute par le BND" (la DGSE allemande, ndlr), souligne sans préciser ses sources RBB.

Elle cite également parmi les cibles des écoutes allemandes la Cour internationale de justice de la Haye, l'Unicef, l'organisation mondiale de la santé (OMS), le FBI, la radio financée par les États-Unis Voice of America ou encore "de nombreuses d'entreprises européennes et américaines, dont l'entreprise d'armement américaine Lockheed". D'autres médias allemands avaient déjà révélé ces derniers mois que les services de renseignement extérieurs allemands avaient espionné des pays alliés  pour le compte de son équivalent aux États-Unis, la NSA, ainsi que pour son propre compte.

Le BND avait notamment été accusé d'avoir écouté pour le compte de la NSA des responsables du ministère français des Affaires étrangères, de la présidence française et de la Commission européenne. La radio berlinoise évoque une liste de 900 pages de "sélecteurs" (numéros de téléphone, emails, adresses IP) utilisés par le BND et à laquelle ont eu accès des députés allemands membres de la commission d'enquête chargée de faire  la lumière sur les opérations de surveillance.

Une situation très inconfortable pour Angela Merkel

"L'examen des sélecteurs du BND va encore durer des mois afin de clarifier pourquoi, quand et combien de temps étaient branchés les sélecteurs et qui a été dans le détail mis sur écoute", précise le média allemand. À l'automne 2013, des informations sur la mise sur écoute d'un téléphone portable de la chancelière Angela Merkel avaient notamment provoqué de fortes tensions entre Berlin et Washington. "L'espionnage entre amis, cela ne va pas du tout", avait alors déclaré Angela Merkel. La chancellerie en Allemagne est chargée de contrôler les activités des services secrets, ce qui la place dans une position particulièrement inconfortable. 

À lire aussi
La ville de Ras al-Ain près de la frontière turco-syrienne Syrie
Les infos de 18h - Offensive turque en Syrie : la France "inquiète" après la fuite de proches de Daesh

Le gouvernement allemand a promis fin octobre un contrôle renforcé de ses services de renseignement et de la coopération entre le BND et la NSA.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Allemagne Espionnage Laurent Fabius
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants