1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Le QG des Kurdes à Kobané tombé aux mains des jihadistes
2 min de lecture

Le QG des Kurdes à Kobané tombé aux mains des jihadistes

Les jihadistes ont pris ce vendredi le QG des forces kurdes à Kobané, alors que l'ONU a appelé la Turquie à laisser les volontaires kurdes retourner en Syrie pour défendre leur ville.

Un panache de fumée s'élève au-dessus de Kobané, le 10 octobre 2014
Un panache de fumée s'élève au-dessus de Kobané, le 10 octobre 2014
Crédit : AFP / ARIS MESSINIS
La rédaction numérique de RTL & AFP

Le quartier général des forces kurdes dans la ville syrienne de Kobané a été pris ce vendredi 10 octobre par les jihadistes de l'Etat islamique (EI), qui se sont ainsi rapprochés de la frontière turque.

Plus de trois semaines après avoir lancé leur offensive sur cette ville kurde symbolique, les assaillants en ont pris 40% depuis lundi, malgré les frappes de la coalition dirigée par les Etats-Unis, insuffisantes, de l'aveu des responsables militaires américains eux-mêmes, pour sauver la ville.

Le "carré de sécurité" aux mains de l'EI

Après des combats acharnés, les jihadistes ont réussi à chasser les combattants kurdes, moins nombreux et moins bien armés, de leur QG dans le nord de Kobané, a indiqué l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

"Ils ont pris le contrôle du 'carré de sécurité'" abritant le complexe militaire des Unités de protection du peuple (YPG, principale milice kurde syrienne), le siège du conseil local de la ville, et la base des Assayech (forces de sécurité kurde) tombée jeudi.

Inquiétude pour les civils

À écouter aussi

Disant craindre un "massacre" semblable à celui de Srebrenica dans l'ex-Yougoslavie, l'émissaire spécial de l'ONU pour la Syrie Staffan De Mistura a appelé la Turquie à "autoriser le flot de réfugiés à entrer dans la ville pour soutenir son action d'autodéfense".

La Turquie interdit pour l'instant aux quelque 200.000 kurdes de Kobané et de ses environs qui avaient fui chez elle l'avancée jihadiste, de traverser la frontière dans l'autre sens.

Les jihadistes s'adaptent aux frappes aériennes

Les avions de la coalition ont mené de nouvelles frappes vendredi matin après avoir intensifié ces derniers jours leurs raids sur les positions de l'EI dans et autour de la ville.

Mais dans la bataille de Kobané, devenue le symbole de la résistance contre l'EI, les jihadistes se sont adaptés aux frappes en ne se déplaçant plus en convoi et en "transportent des munitions vers Kobané sur des motos", selon l'OSDH.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/