1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Le nouveau World Trade Center ne fait pas le plein
2 min de lecture

Le nouveau World Trade Center ne fait pas le plein

Le World Trade Center One chercher désespérément à attirer des locataires. Mais face au traumatisme du 11 septembre, toujours présent dans les esprits, et aux loyers trop élevés, la tour est quasi-déserte.

World Trade Center one
World Trade Center one
Crédit : RTL
Marion Dubreuil
Marion Dubreuil

Inauguré en fin d'année, sa terrasse surplombe les gratte-ciels de Manhattan et ses bureaux bureaux balaient la baie de New York. L'endroit est superbe, mais désespérément vide. Le site des anciennes tours jumelles ne fait pas le plein. 

Entreprises et particuliers rechignent à occuper le World Trade Center One. Son taux d'occupation est inférieur à 50%. Pour l'essentiel occupés par l'Autorité portuaire de New York et du New Jersey, propriétaire du site. Plusieurs raisons expliquent ce phénomène.

Un traumatisme persistant

Les fantômes du 11 septembre 2001 sont toujours là. Il y a les New-yorkais qui ont vécu le 11 septembre de trop près pour s'installer dans la tour. "Je suis un peu superstitieux, explique David qui était à quelques centaines de mètres il y a 13 ans, je ne voudrais pas revenir travailler dans cette zone. J'aurais peur que quelque chose arrive encore, parce que ça reste une cible"

J'aurais peur que quelque chose arrive encore, parce que ça reste une cible.

David, new-yorkais

Les promoteurs expliquent pourtant que c'est l'un des bâtiments les plus sûrs du monde notamment avec ses escaliers cernés de béton armé. 

Des loyers très chers

D'autres aimeraient bien pouvoir y habiter, c'est le cas de Richard. "Je pense, dit-il, que c'est un bel hommage aux victimes de voir des gens retravailler ici, de voir le site renaître à la vie." 

D'ailleurs, pour Laurence Amir, experte du marché immobilier, le facteur psychologique ne joue pas sur la location : "Vu la rareté du terrain c'est difficile de ne rester que sur du sentimental. Business is business. Tout se marchande", explique-t-elle.

Vu la rareté du terrain c'est difficile de ne rester que sur du sentimental. Business is business.

Laurence Amir

"Peut-être que le prix au mètre carré était trop exagéré, avance l'agent immobilier, peut-être qu'ils reviendront à des prix plus raisonnables." Le prix au mètre carré vient en effet de baisser à 550 euros/ mois. Dans le même esprit, la tour s'est finalement appelée World Trade Center one plutôt que Freedom tower. Une étiquette trop lourde à porter. 

À écouter

La tour qui remplace le World Trade Center boudée par les New-yorkais
00:01:12
La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

pub