2 min de lecture Afrique

Le journal de 6h30 : des militaires visés par une grenade à Ouagadougou

Peu avant l'arrivée d'Emmanuel Macron à Ouagadougou, des individus cagoulés ont lancé une grenade sur un véhicule de l'armée Française.

Générique 1 Le journal RTL La rédaction de RTL
>
Le Journal RTL de 6h30 du 28/11/2017 : des militaires visés par une grenade à Ouagadougou avant l'arrivée de Macron Crédit Image : LUDOVIC MARIN / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Jérôme Florin
Jérôme Florin avec Julien Sellier et La rédaction numérique de RTL

Un début de visite sous tension. Une attaque a eu lieu peu avant l'arrivée d'Emmanuel Macron au Burkina Faso, où il entame sa tournée africaine. Des individus cagoulés ont lancé une grenade sur un véhicule de l'armée française, dans un quartier nord de Ouagadougou, faisant trois blessés civils, dont un grièvement. L'attaque a causé un trou dans le bitume et endommagé le véhicule de l'armée, a constaté un journaliste de l'AFP sur place.

Une attaque qui devrait tendre la visite du président, alors qu'il doit ce mardi 28 novembre passer "un grand oral africain" devant près de 800 étudiants de l'université de Ouagadougou. Sur place, la jeunesse n'est pas acquise au nouveau président français, explique au micro de RTL, Stéphanie, une étudiante de 20 ans.

Le souhait de la jeune femme : que son pays puisse s'affirmer sans l'appui de la France. "On ne peut pas arrêter l'aide d'un coup brutalement, mais petit à petit il faudra bien qu'ils arrêtent un jour. Comme un sevrage progressif," estime-t-elle. Pour l'étudiante, cela passe par des mesures en faveur de l'éducation. "Avec les compétences, on n'a plus besoin de partir ailleurs. Si tu es compétent, c'est les gens qui vont venir te chercher. S'ils peuvent contribuer à améliorer l'éducation…", espère la jeune femme.

À lire aussi
Une ambulance recouverte du drapeau tunisien après l'attentat qui a fait 6 morts du côté des forces de l'ordre dimanche 8 juillet terrorisme
La Tunisie frappée par un attentat, le premier depuis deux ans

À écouter également dans ce journal

- Le professeur de 31 ans qui avait entretenu une relation de 8 mois avec son élève de 14 ans a été condamné à 18 mois de prison avec sursis. Il comparaissait ce lundi 27 novembre devant le tribunal correctionnel de Fontainebleau.

- La Société Générale se serre la vis. Elle annonce la fermeture de 300 agences et des suppressions de postes. Elle prévoit un régime important au cours de trois prochaines années avec plus d'un milliard d'euros d'économies. 

Saad Hariri souhaite rester Premier ministre du Liban et l'a annoncé dans une interview accordée à CNews ce lundi 27 novembre. Il a cependant précisé que sa décision dépendrait des discussions actuelles sur l'implication du Hezbollah dans les conflits régionaux.

- Le Black Friday a donné lieu à 42.759 millions de transactions, selon une information de RTL. Une hausse de 11.5% par rapport à l'an dernier, qui constitue un nouveau record.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Afrique Le journal Burkina Faso
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7791170712
Le journal de 6h30 : des militaires visés par une grenade à Ouagadougou
Le journal de 6h30 : des militaires visés par une grenade à Ouagadougou
Peu avant l'arrivée d'Emmanuel Macron à Ouagadougou, des individus cagoulés ont lancé une grenade sur un véhicule de l'armée Française.
https://www.rtl.fr/actu/international/le-journal-de-6h30-militaires-grenade-ouagadougou-macron-7791170712
2017-11-28 07:50:27
https://cdn-media.rtl.fr/cache/Udx37ACp6FBFgUlMG-3gLg/330v220-2/online/image/2017/1128/7791170845_emmanuel-macron-lors-de-son-arrivee-a-ouagadougou.jpg