2 min de lecture Corée du Nord

Le journal de 6h30 : l'ultimatum des États-Unis envers la Corée du Nord

Washington demande à Pékin de couper les ponts avec la dictature communiste. Les États-Unis n'excluent pas d'entrer en guerre avec la Corée du Nord.

Le journal RTL
Le journal de 6h30 : L'ultimatum des États-Unis envers la Corée du Nord
Crédit Image : AFP / KCNA VIA KNS

"En cas de guerre, le régime de Kim Jong-un sera détruit complètement", a déclaré l'ambassadrice américaine à l'ONU, réuni en urgence mercredi 29 novembre. "Nous n'avons jamais cherché la guerre avec la Corée du Nord et encore aujourd'hui, nous ne la cherchons pas. Si une guerre se produit, ce sera en raison d'actes d'agression comme ceux dont nous avons été témoins hier", a interpellé Nikki Haley, suite au dernier tir de missile intercontinental de la Corée du Nord. 

Les États-Unis adressent en particulier un message pour la Chine et laisse entendre que Pékin livre du pétrole au régime coréen en mer, pour contourner l'embargo. L'ambassadrice américaine a ainsi demandé à Pékin de cesser les livraisons illégales. "La Chine doit montrer son leadership", a déclaré Nikki Haley. 

La réponse de l'ambassadeur chinois ne s'est pas fait attendre : "La Chine fait part de ses grandes préoccupations et de son opposition à ses derniers tirs de missile par la Corée du Nord. Mais le point de vue constant de la Chine, c'est que les sanctions du conseil de sécurité contre la Corée du Nord ne devraient pas avoir d'impact négatif sur l'aide humanitaire".

Alors qu'elle a beaucoup misé sur la puissance chinoise, l'administration Trump commence à comprendre qu'elle ne veut ou ne peut pas faire plier Kim Jong-un. 

À écouter également dans ce journal :

- En déplacement à Abidjan pour le sommet Afrique-Europe, Emmanuel Macron a annoncé que des évacuations d'urgence seraient organisées pour sauver les victimes de trafics d'êtres humains. 

Tribunal de La Haye : un criminel de guerre croate nommé Slobodan Praljak, s'est suicidé en direct à l'annonce de son verdict, mercredi 29 novembre. Il est mort quelques heures plus tard. 

Affaire Maëlys : la première audition du suspect devant les juges est prévue ce jeudi 30 novembre à Grenoble. 

- Zone commerciale : le projet EuropaCity doit voir le jour en 2024, à Gonesse, dans le Val-d'Oise. D'après un sondage Odoxa, les deux tiers des Franciliens sont favorables, mais le chantier fait débat, car il implique la suppression de centaines d'hectares de terre agricole. 

Déserts médicaux : un rapport de la Cour des comptes menace de déconventionner les médecins et d'allonger les horaires d'ouvertures les soirs et weekends pour désengorger les urgences. 

Le Parti Socialiste (PS) est confronté aux licenciements, après l'échec de l'élection présidentielle et à la vente du siège du PS, situé rue de Solferino. 

Football : l'OM prend la 2e place de la Ligue 1. 

- Noël Le Graët, président de la Fédération Française de Football (FFF), vole au secours d'Éric Cantona, mis en examen pour diffamation contre Didier Deschamps. 

La rédaction vous recommande
Contenus sponsorisés