2 min de lecture Jihad

Le jihadiste français Salim Benghalem, geôlier présumé d'ex-otages français

Connu des services de renseignement français et américain, Salim Benghalem aurait été le geôlier de quatre journalistes français au côté de Medhi Nemmouche.

Les journalistes Didier François et Nicolas Hénin (au centre) lors de leur retour à Paris le 20 avril 2014.
Les journalistes Didier François et Nicolas Hénin (au centre) lors de leur retour à Paris le 20 avril 2014. Crédit : THOMAS SAMSON / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Medhi Nemmouche, tueur présumé du Musée juif de Bruxelles, n'aurait pas été le seul français à avoir été le geôlier des ex-otages français Didier François, Nicolas Hénin, Pierre Torrès et Edouard Elias en Syrie. Confirmant une information du Monde, une source proche du dossier assure que le jihadiste français Salim Benghalem est également soupçonné. Selon cette source, une information judiciaire visant les deux hommes est ouverte pour enlèvement et séquestration.

Les deux hommes sont soupçonné d'avoir été geôliers de quatre journalistes français libérés en avril 2014 après dix mois de captivité.Nicolas Hénin avait révélé quelques mois plus tard avoir été maltraité par Mehdi Nemmouche au cours de sa détention, mais le rôle de Benghalem n'avait pas été évoqué.

Connu des services de renseignement français et américain

Âgé de 35 ans, Salim Benghalem figure sur la liste américaine des "combattants terroristes étrangers" pour son appartenance à Daesh. Il est également connu des services de renseignement français et aurait "participé activement à des combats" en Syrie, selon une source proche du dossier. Selon une note de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) citée par Le Monde, il "ferait actuellement partie de la police islamique de l'État Islamique et participerait aux exécutions et châtiments corporels administrés aux personnes jugées par leurs soins".

Il avait été repéré par les services de renseignement comme évoluant dans l'entourage du groupe dit des Buttes-Chaumont qui envoyait des jihadistes en Irak mais n'avait pas été inquiété par la justice. Dans cette affaire, Saïd Kouachi avait été entendu par les enquêteurs, et son frère Chérif condamné à trois ans de prison. Les enquêteurs ont également établi que Benghalem s'était rendu au Yémen, selon une source proche du dossier. L'un des frères Kouachi, auteurs de l'attaque contre Charlie Hebdo, s'y était également rendu, sans que les services spécialisés ne parviennent à déterminer s'il s'agissait de Chérif ou de Saïd.

À lire aussi
Une cour d'assises (illustration). procès
Les infos de 12h30 - Qui est Tyler Vilus, le jihadiste français jugé aux assises en France ?

Originaire de Cachan, dans le Val-de-Marne, et soupçonné de meurtre et de tentative de meurtre sur fond de règlement de comptes entre bandes rivales, Benghalem avait été condamné en 2007, après cinq ans de détention provisoire, à 11 ans de réclusion et avait été libéré en 2010.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Jihad Otages français Daesh
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants