1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Le film "Nymphomaniac" interdit en Turquie
1 min de lecture

Le film "Nymphomaniac" interdit en Turquie

Les autorités turques ont décidé d'interdire la diffusion en salles du film de Lars Von Trier "Nymphomaniac", aux images sulfureuses.

"Nymphomaniac", le dernier film de Lars von Trier avec Charlotte Gainsbourg
"Nymphomaniac", le dernier film de Lars von Trier avec Charlotte Gainsbourg
La rédaction numérique de RTL & AFP

La diffusion en salles du film Nymphomaniac, du réalisateur danois Lars von Trier, a été interdite en Turquie, a rapporté la presse turque, ce mardi 4 mars. Cette décision suscite une nouvelle levée de boucliers contre la censure dans le pays.

"Le film a été interdit sur décision de la commission d'évaluation du ministère de la Culture", a indiqué un membre de cette instance, Yamaç Okur, cité ce mardi par la presse. Lui-même s'est opposé à cette interdiction. "Le film comporte des scènes explicites mais aurait dû être diffusé avec une limite d'âge", a-t-il dit au journal Milliyet.

Indignation d'artistes turcs

Plusieurs artistes turcs réputés ont dénoncé la décision de la commission, déplorant cette "nouvelle censure" du gouvernement islamo-conservateur du Premier ministre, Recep Tayyip Erdogan, au pouvoir depuis 2002. "Je condamne fermement l'interdiction de Nymphomaniac alors qu'il existe en Turquie une limite d'âge" dans les cinémas, s'est indigné sur Twitter le réalisateur turc Nuri Bilge Ceylan, prix de la mise en scène 2008 (Les trois singes) et Grand prix 2011 (Il était une fois en Anatolie) au Festival de Cannes.

Le dernier film en deux parties de Lars von Trier, qui évoque la vie d'une nymphomane autoproclamée, devait être diffusé dans les salles turques à partir de la mi-mars.

À lire aussi

La Roumanie avait décidé d'interdire Nymphomaniac 2, qui comporte des scènes de sexes explicites, avant d'annuler cette mesure.

L'interdiction décidée par les autorités d'Ankara, empêtrées depuis la mi-décembre dans un scandale de corruption sans précédent, intervient après le vote le mois dernier d'une loi très controversée qui renforce le contrôle d'internet, dénoncée comme liberticide aussi bien en Turquie qu'à l'étranger.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/