2 min de lecture Guerre

Le dernier cliché d'une photographe de guerre avant sa mort

Une photographie de guerre, révélée il y a quelques jours aux États-Unis par la "Military Review", fait depuis l’événement sur Internet.

Générique 1 Le Son de l'Image Simon Buisson
>
Le Son de l'Image du 26 mai 2017 Crédit Image : DR | Durée : | Date : La page de l'émission
Simon Buisson
Simon Buisson

Quand le photographe saisit l'instant de sa propre mort. Dans une photo de guerre révélée courant mai aux États-Unis, par la Military Review, un militaire afghan casqué tente de se protéger le visage. Autour de lui, des éclats volent à côté d'une boule de feu orange et une épaisse fumée qui gagne le ciel bleu. Ceci est le dernier cliché de la photographe militaire américaine Hilda Clayton. Elle avait 22 ans.

Nous sommes le 2 juillet 2013 dans la province de Laghmân, dans l'est de l'Afghanistan. Un exercice de tir, un mortier qui explose par accident et cinq soldats perdent la vie. 

L'armée française dispose, elle aussi, de militaires photographes, à l'image de l'adjudant-chef Arnaud. "L'idée ce n'est pas de ramener une bonne image à tout prix, a-t-il assuré au micro de RTL. On ne va pas se mettre en danger pour faire une bonne image. On a toujours un œil qui sort du collimateur de visée et qui nous demande de conserver un certain degré de sécurité. On est déjà un petit caillou dans la chaussure des hommes qu'on accompagne, il ne faut pas leur rajouter une contrainte complémentaire. Donc l'idée, pour nous, c'est de bien comprendre ce qu'on est en train de vivre, l'aspect tactique de l'événement, pour ne pas les gêner dans le bon déroulé et ensuite de trouver notre bonne position."

À lire aussi
Un berger belge malinois (illustration) Syrie
Syrie : un chien militaire sauve six soldats d'une attaque djihadiste

La peur est nécessaire

L'adjudant-chef Arnaud
Partager la citation

Qu'en est-il de la peur sur le terrain ? "La peur est nécessaire, elle permet de nous fixer des petites limites et de continuer à être vigilant parce que, quand on a l'œil dans le viseur, forcément on ne va pas avoir de vision à 360 degrés", a-t-il expliqué.

Comme tout photo-reporter, pour l'adjudant-chef Arnaud, le terrain c'est le Graal. Mais seulement 25 à 30% de son temps est consacré aux images prises sur les théâtres d'opérations. "On peut être en treillis, en sueur et recouvert de poussières un matin, et une semaine après se retrouver en costard cravate dans les salons feutrés du ministre de la Défense", a lancé l'adjudant-chef Arnaud.

Il est nécessaire pour les militaires de comprendre que nous sommes là à leur profit

L'adjudant-chef Arnaud
Partager la citation

Sa force, c'est le temps qu'il passe en mission : quatre à six mois avec les troupes, ses collègues en somme : "Nous on est installé dans la durée, on est déployé sur des périodes qui vont de quatre à six mois donc on appartient au paysage. Les militaires qu'on accompagne, même s'il y a toujours une phase où l'on s'apprivoise les uns les autres, il est nécessaire pour eux de comprendre que nous sommes là à leur profit".

Pour rendre hommage à sa photographe, l'armée américaine a créé un prix, comme ce fut le cas en France lors de la disparition du Sergent Sébastien Vermeille en Afghanistan en 2011. Un prix Vermeille remporté l'année dernière par l'adjudant-chef Arnaud pour une photo prise en Centrafrique

Bambari, République centrafricaine
Bambari, République centrafricaine Crédit : Adjudant-chef Arnaud
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Guerre États-Unis Afghanistan
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7788719577
Le dernier cliché d'une photographe de guerre avant sa mort
Le dernier cliché d'une photographe de guerre avant sa mort
Une photographie de guerre, révélée il y a quelques jours aux États-Unis par la "Military Review", fait depuis l’événement sur Internet.
https://www.rtl.fr/actu/international/le-dernier-cliche-d-une-photographe-de-guerre-avant-sa-mort-7788719577
2017-05-26 22:00:17
https://cdn-media.rtl.fr/cache/XQ7F97_7H8AaMh59w2dbWw/330v220-2/online/image/2017/0526/7788719916_militaire-americaine.jpg