1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Laurent Fabius s'oppose "fermement" au boycott d'Israël par Orange
1 min de lecture

Laurent Fabius s'oppose "fermement" au boycott d'Israël par Orange

Le ministre des Affaires étrangères français a vivement rappelé à l'ordre Orange qui aimerait se désengager d'Israël. Le PDG de l'opérateur assure lui que cette décision n'a aucun rapport avec "un quelconque débat politique".

Laurent Fabius à Bagdad, le 10 août 2014.
Laurent Fabius à Bagdad, le 10 août 2014.
Crédit : ALI AL-SAADI / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

Après l'annonce du désengagement d'Orange d'Israël, le gouvernement français s'en mêle. "S’il appartient au président du groupe Orange de définir la stratégie commerciale de son entreprise, la France est fermement opposée au boycott d’Israël" a prévenu ce vendredi matin 5 juin le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius dans un communiqué.

Le PDG de l'opérateur de téléphonie mobile Stéphane Richard a en effet causé mercredi une levée de boucliers en Israël en déclarant qu'il était prêt à "abandonner demain matin" ses liens avec Partner, qui utilise le nom et l'image d'Orange en Israël contre une redevance, si Orange ne s'exposait pas à des "risques énormes" de demande de dédommagement.

Nous aimons Israël

Stéphane Richard, PDG d'Orange

Le dirigeant se défendait néanmoins un peu plus tôt dans la matinée dans les colonnes du journal israélien Yeodioth Ahronoth de tout "boycott". "Ceci n'a rien à voir avec Israël, nous aimons Israël (...), cela n'a absolument rien à voir avec un quelconque débat politique, auquel je ne veux pas prendre part" assurait-il, expliquant que c'était "une question purement commerciale".

"Je n'étais pas au courant qu'il existait une espèce de campagne internationale sur le sujet, j'en suis vraiment désolé", a-t-il déclaré, en faisant référence à une campagne internationale et non-gouvernementale de boycott destinée à faire pression sur Israël pour mettre fin à l'occupation des Territoires palestiniens.

À lire aussi

Il ne fait quasiment aucun doute en Israël qu'Orange cherche à se dissocier de Partner parce que ce dernier fournit ses services non seulement en Israël, mais aussi dans les colonies en Cisjordanie et à Jérusalem-Est, des zones occupées de façon illégale selon la communauté internationale.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.