1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. La tuerie d'Orlando plonge les États-Unis dans l'effroi
1 min de lecture

La tuerie d'Orlando plonge les États-Unis dans l'effroi

REPLAY - Après l'horreur du carnage ayant touché une boîte de nuit gay d'Orlando, l'heure est aux réactions politiques dans le monde entier et parmi les candidats américains.

Des Américains après la fusillade à Orlando qui a fait 50 morts dimanche 12 juin
Des Américains après la fusillade à Orlando qui a fait 50 morts dimanche 12 juin
Crédit : GREGG NEWTON / AFP
La tuerie d'Orlando plonge les Etats-Unis dans l'effroi
30:05
micros
La rédaction numérique de RTL

Selon Nicolas Domenach, le peuple américain aimerait se rassembler autour de ses dirigeants dans un climat serein. Il estime que l'attitude nettement plus modérée de Barack Obama et Hillary Clinton devrait l'emporter. Donald Trump, de son côté, a mené depuis le début de sa campagne une offensive contre les homosexuels et contre l'islam et se retrouve donc pris dans une certaine contradiction. Annie Lemoine abonde dans son sens, vantant la réaction de la future candidate démocrate, qui a pris le temps d'avoir le recul nécessaire avant de s'exprimer. Elle pense que l'ex-Première dame va devoir mettre l'accent sur la question des armes après qu'Obama ait échoué face aux lobbies.

En ce qui concerne l'auteur de la tuerie, Alain Duhamel note que les "loups solitaires" ont tendance a utiliser des armes plus simples à manier, celles qui se trouvent légalement aux Etats-Unis, alors que les groupes organisés doivent s'équiper de matériel beaucoup plus sophistiqué. Notre éditorialiste craint tout de même que Donald Trump ne sorte gagnant de cette situation. Plus il fait preuve de démagogie, plus il est "anti-tout", plus cela consolide son électorat et intimide ses adversaires. Jean-Luc Mano, lui, déclare qu'il est difficile d'apprécier correctement la situation en la considérant avec des critères franco-français. Le fait que cette attaque ait été perpétrée dans une boîte de nuit fréquentée par des homosexuels met, selon Annie Lemoine, la classe politique dans l'embarras, elle qui fait preuve de réticence à utiliser les termes d'homosexualité et d'homophobie.

Nos débatteurs abordent ensuite l'idée d'une prime de 600 euros pour les 16-18 ans visant à éviter le décrochage scolaire et terminent en évoquant la fête gâchée de ce début d'Euro après les événements ayant touché Marseille ce week-end.

On refait le monde avec : 

Annie Lemoine, journaliste
Nicolas Domenach, journaliste
Jean-Luc Mano, conseiller en communication
Alain Duhamel, journaliste et éditorialiste RTL

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/