2 min de lecture États-Unis

La réforme fiscale de Donald Trump va aussi concerner l'Europe

Le Sénat américain a adopté la réforme historique de la fiscalité de Donald Trump. Elle pourrait avoir un impact sur la compétitivité de l'économie européenne.

Un Air d'Amérique
La réforme fiscale de Donald Trump va aussi concerner l'Europe
Crédit Média : Philippe Corbé Crédit Image : Brynn Anderson/AP/SIPA

Donald Trump a l'esprit occupé ces derniers jours par les rebondissements dans l'affaire russe. Mais il s'est passé un autre événement important ce week-end outre-Atlantique : la quasi-adoption d'une réforme fiscale. "Quasi", parce que le  texte a été voté par le Sénat (ce qui était loin d'être gagné). Il faut encore accorder les violons avec le texte précédemment adopté à la Chambre des représentants - ce qui devrait être fait d'ici Noël.

C'est une grande victoire pour les Républicains, et la première vraie victoire politique de Donald Trump depuis son investiture. Même si les Républicains sont majoritaires dans les deux assemblées, les parlementaires américains ont une liberté de vote plus grande qu'en France. Ils refusent parfois d'adopter les textes proposés par leur camp. Chaque voix se négocie. C'est donc la première loi majeure qu'il parvient à faire adopter (il a échoué sur l'assurance santé Obamacare, et il est loin d'avoir le nombre de parlementaires suffisants pour financer le mur à la frontière mexicaine). Bref, entre l'affaire russe et la réforme fiscale, Trump a vécu ce week-end le pire et le meilleur de sa première année au pouvoir.

Qu'y a-t-il dans sa réforme fiscale ? Moins d'impôts. C'est le sujet numéro un pour beaucoup de Républicains. C'est pour cela que beaucoup s'accommodent finalement de Trump, parce que cela leur permet de faire adopter la baisse d'impôts la plus massive depuis Ronald Reagan. Sans rentrer dans les détails, il y a une baisse de l'impôt sur les sociétés de 35% à 20%. Même si cela sera finalement peut-être 22%, c'est une aubaine pour les patrons.

Impact possible sur l'économie européennes

Il y a aussi une baisse de la fiscalité pour les plus aisés, y compris les millionnaires et les milliardaires. D'ailleurs, la famille Trump dans son ensemble pourrait à terme économiser plus d'un milliard de dollars. Mais les démocrates, qui ont perdu cette bataille, prédisent que ces baisses d'impôts pour les sociétés et les plus aisés vont creuser les inégalités car elles seront financés par les classes moyennes (or Trump a fait campagne en s'adressant à un électorat populaire).

Cette réforme concerne aussi l'Europe. Elle a un effet important sur les bourses mondiales. Wall Street va de record en record (+30% depuis l'élection de Trump). Les investisseurs sont ravis de ces dérégulations. Ensuite, les fluctuations de l'économie américaine ont des effets sur le dollar, donc sur l'ensemble de l'économie mondiale. Si la dette américaine s'alourdit trop, cela pourrait avoir des conséquences sur le taux de change entre le dollar et l'euro, donc sur la compétitivité de notre économie.

La rédaction vous recommande
Contenus sponsorisés