2 min de lecture Aviation

La queue de l'avion d'AirAsia retrouvée en mer

La queue de l'avion d'AirAsia, disparu le 28 décembre, a été retrouvée en mer, ont annoncé mercredi les responsables des recherches.

Les premières images de débris du vol d'AirAsia, retrouvés au large de l'Indonésie.
Les premières images de débris du vol d'AirAsia, retrouvés au large de l'Indonésie. Crédit : BASARNAS / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Alors que les recherches se poursuivent, freinées par le mauvais temps, la queue de l'avion d'AirAsia, disparu le 28 décembre avec 162 personnes à bord, a été retrouvée au large de l'île indonésienne de Java.

"Nous avons réussi à récupérer une partie de l'avion qui était notre objectif", a déclaré mercredi 7 janvier Bambang Soelistyo, le directeur de de l'Agence nationale de recherches et de secours, précisant qu'il s'agissait de la queue de l'avion.

L'espoir de retrouver les boîtes noires

Cette découverte pourrait être une percée dans les recherches, qui en sont à leur 11e jour. En effet, la queue de l'avion contient habituellement les enregistreurs de vol ou "boîtes noires", cruciaux pour déterminer les causes du crash.

Le patron d'AirAsia, Tony Fernandes, a commenté dans ce sens peu après l'annonce. "Je suis amené à croire que la queue de l'avion a été trouvée. Si c'est la bonne partie de la queue, les boîtes noires devraient s'y trouver."

À lire aussi
Un Rafale français (illustration) aviation
Premier Rafale livré à l'Inde : comment sont fabriqués les appareils ?

L'Airbus A320-200 s'est écrasé le 28 décembre peu après son décollage de la ville indonésienne de Surabaya. Il devait rallier Singapour avec 162 personnes à son bord. Il avait disparu des écrans radar après avoir été confronté à des nuages très menaçants.

La météo, cause probable du crash

Selon l'Agence météorologique indonésienne, la météo avait été le "facteur déclenchant" de l'accident. Du givre aurait pu provoquer la chute de l'appareil, confronté à des nuages avec des températures de -80 à -85 degrés Celsius.

Le pilote de l'avion d'AirAsia avait demandé à prendre de l'altitude pour éviter ces nuages très menaçants, mais n'avait pas reçu le feu vert immédiat du contrôle aérien en raison d'un trafic trop important dans ce secteur très fréquenté. L'Airbus avait disparu des écrans radars peu après.

Seuls 39 corps ont été retrouvés pour le moment. Des responsables indonésiens ont indiqué avoir retrouvé cinq "grandes parties" de l'appareil, sans préciser desquels il s'agissait.

Les autorités indonésiennes soupçonnent AirAsia Indonesia, filiale de la compagnie malaisienne AirAsia, d'avoir fait emprunter à l'avion un couloir de vol sans autorisation. La compagnie s'est vu suspendre l'autorisation d'utiliser le couloir Surabaya-Singapour la semaine dernière, et ce jusqu'à la fin de l'enquête.

Parmi les 162 personnes à bord de l'appareil se trouvaient 155 Indonésiens, le copilote français Rémi Plesel, un Britannique, trois Sud-Coréens, un Malaisien et un Singapourien.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Aviation Crash Indonésie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants