1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. La Palestine refuse de retirer son plan contre Israël
1 min de lecture

La Palestine refuse de retirer son plan contre Israël

La fédération palestinienne de football a indiqué qu'elle maintenait sa demande de suspension de la fédération israélienne.

L'ancien président de l'Autorité palestinienne Yasser Arafat aux côtés de Sepp Blater et de Michel Platini en 1999
L'ancien président de l'Autorité palestinienne Yasser Arafat aux côtés de Sepp Blater et de Michel Platini en 1999
Crédit : JAMAL ARURI / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

La crise footballistique entre Israël et la Palestine continue. La fédération palestinienne de football a indiqué mercredi qu'elle maintenait sa demande de suspension de la fédération israélienne devant le prochain congrès de la Fifa, malgré les efforts du président Joseph Blatter pour l'en dissuader. 

Dans ces conditions, pas question non plus d'organiser un match entre les deux sélections comme le prévoyait le président de la Fifa. "Nous maintenons cette proposition à l'agenda en vue de discussions sincères et ouvertes entre les (...) associations membres de la FIFA et il n'y aura pas de compromis sur la liberté de nos athlètes et de nos responsables", a dit le chef de la fédération palestinienne Jibril Rajoub. 

"Comportement raciste d'Israël à l'encontre des Arabes"

Le président de la Fifa a eu beau entreprendre mardi un voyage en Israël et dans les Territoires palestiniens pour mener une "mission" de paix, rien n'y a fait. 

La fédération palestinienne de football se montre inflexible face aux appels du pied du président de la Fifa. Elle dénonce "le comportement raciste d'Israël" et la création de "cinq clubs dans des colonies implantées sur les terres occupées depuis 1967, clubs qui participent aux championnats nationaux israéliens en violation du droit international". 

À lire aussi

"J'essaie de trouver une solution pour éviter un vote durant le prochain congrès" de la Fifa, a déclaré Sepp Blatter. "Les deux fédérations sont d'accord sur le fait qu'une telle situation doit être évitée". "La Palestine attend un geste d'Israël notamment sur la question des contrôles aux check-point", a ajouté le président Blatter. Pour l'instant, la supplique est restée lettre morte. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/