1 min de lecture Grèce

Les créanciers privés épongent en masse la dette grecque

La Grèce a recueilli près de 84% d'acceptation de l'ensemble de ses créanciers privés pour la restructuration de son énorme dette souveraine, ouvrant la voie au déblocage d'un nouveau prêt pour lui éviter une faillite incontrôlée. Le taux d'acceptation monte à 85,8% pour les seuls détenteurs d'obligations de droit grec, a annoncé tôt jeudi le gouvernement grec. Athènes recommande l'activation des clauses d'action collectives attachées aux obligations qui doivent être échangées, ce qui contraint les porteurs rétifs à accepter les termes de l'échange et devrait porter au final le taux d'acceptation à 95,7%, a indiqué le communiqué du ministère des Finances. Les ministres des Finances de la Zone euro vont se parler lors d'une téléconférence a la mi-journée pour donner leur feu vert définitif à un plan d'aide de 130 milliards d'euros en faveur d'Athènes.

Le ministre grec des Finances Evangelos Venizelos au parlement grec à Athènes le 8 mars 2012
Le ministre grec des Finances Evangelos Venizelos au parlement grec à Athènes le 8 mars 2012 Crédit : AFP / Louisa Gouliamaki
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et Alexia Kefalas

Le ministère ajoute que la Grèce a informé ses partenaires internationaux qu'elle avait l'intention de mettre en oeuvre les clauses d'action collective à l'adresse de tout détenteur d'obligations grecques relevant du droit grec, représentant un encours de 177 milliards d'euros, n'ayant pas accepté l'échange.

Le délai d'acceptation de l'offre d'échange pour les obligations gouvernées par le droit international et pour les obligations garanties par l'Etat émises par des sociétés publiques est prolongé au 23 mars.
.





Carte de localisation Athènes

Lire la suite
Grèce Crise économique Économie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants