1 min de lecture États-Unis

La couverture de "Time" qui dénonce les liens entre Trump et Moscou

Alors que les liens présumés entre Donald Trump et la Russie font les gros titres de la presse américaine, l'hebdomadaire "Time" publie un numéro à la couverture particulièrement marquante.

Donald Trump le 28 février 2017
Donald Trump le 28 février 2017
Christophe Guirard

Une image représentant la Maison Blanche laissant progressivement la place au Kremlin. C'est la une choc publiée par Time Magazine cette semaine. Digne d'une affiche de film racontant un épisode de la guerre froide, cette couverture illustre un sentiment de plus en plus fort dans l'opinion américaine.

Après les soupçons d'intervention de la Russie lors de la dernière campagne présidentielle aux États-Unis, le comportement de Donald Trump depuis son investiture alimente encore davantage le doute quant aux relations exactes entre son administration et la Russie.

Après avoir été accusé par le Washington Post d'avoir révélé des informations hautement confidentielles au ministre des Affaires étrangères russe Sergueï Lavrov, Donald Trump aurait également, toujours selon le quotidien américain, tenté de mettre fin à une enquête fédérale concernant les liens de son entourage avec la Russie. Entre temps, il avait licencié le patron du FBI James Comey, en charge de cette enquête.

Toujours très prompt à réagir sur son compte Twitter, le président des États-Unis a dénoncé, jeudi 18 mai, "la plus grande chasse aux sorcières envers un politicien dans toute l'histoire américaine" après la création d'un nouveau Conseil spécial chargé d'enquêter jusqu'au bout sur les relations de son équipe avec la Russie.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Donald Trump Russie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants