2 min de lecture Diplomatie

La Corée du Nord accuse les États-Unis de "chantage nucléaire"

Le régime de Pyongyang estime que la montée de tensions entre les États-Unis et la Corée du Nord est causée par Washington.

Kim Jong-Un, président de la Corée du Nord, et Donald Trump, président américain.
Kim Jong-Un, président de la Corée du Nord, et Donald Trump, président américain. Crédit : SAUL LOEB, ED JONES / AFP
103029000663527498057
Eléanor Douet
et AFP

Pyongyang a accusé les Washington de "chantage nucléaire" lors de discussions avec un haut responsable de l'ONU, mais a accepté de communiquer régulièrement avec l'organisation mondiale, a annoncé l'agence nord-coréenne. Le diplomate américain Jeffrey Feltman, secrétaire général adjoint des Nations unies aux Affaires politiques, est arrivé samedi 9 décembre à Pékin après une visite de cinq jours à Pyongyang visant à désamorcer la crise dans la péninsule coréenne.

Cette visite exceptionnelle a débuté une semaine après le lancement le 28 novembre par Pyongyang d'un missile balistique intercontinental (ICBM) capable selon des experts d'atteindre le territoire continental des États-Unis.

Lors de sa visite - la première d'un diplomate de l'ONU à cette fonction depuis 2010 -, Jeffrey Feltman a rencontré le ministre des Affaires étrangères Ri Yong-Ho et son vice-ministre Pak Myong-Kuk, a annoncé l'agence de presse officielle nord-coréenne, KCNA.

À lire aussi
Donald Trump à son arrivée à Paris le 9 novembre 2018 diplomatie
Quand Donald Trump s'en prend aux vins français

"Au cours de ces entretiens, notre partie a déclaré que la politique d'hostilité des États-Unis envers la RPDC et leur chantage nucléaire sont responsables de l'actuelle situation de tension dans la péninsule coréenne", a déclaré l'agence. 

La solution ne peut être "que diplomatique"

Par ailleurs, la République populaire démocratique de Corée (RPDC, nom officiel de la Corée du Nord) s'est mise d'accord avec l'ONU "pour régulariser les communications par des visites à divers niveaux", a rapporté KCNA.

Dans un communiqué publié samedi à New York, l'ONU, qui ne mentionne pas cette décision de futures visites "à divers niveaux", indique que les deux parties sont "tombées d'accord pour considérer que la situation actuelle était le problème de paix et de sécurité le plus tendu et le plus dangereux dans le monde aujourd'hui".

Soulignant "le besoin urgent de prévenir les erreurs de calcul et d'ouvrir des canaux afin de réduire les risques de conflit", Jeffrey Feltman a déclaré que la communauté internationale était déterminée à trouver une solution pacifique.

Par ailleurs, "Jeffrey Feltman a souligné la nécessité d'une application totale des résolutions du Conseil de sécurité. Il a aussi dit que la solution" à la crise dans la péninsule coréenne "ne pouvait être que diplomatique via un processus de dialogue sincère", selon le communiqué.  

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Diplomatie Nucléaire Corée du Nord
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7791344019
La Corée du Nord accuse les États-Unis de "chantage nucléaire"
La Corée du Nord accuse les États-Unis de "chantage nucléaire"
Le régime de Pyongyang estime que la montée de tensions entre les États-Unis et la Corée du Nord est causée par Washington.
https://www.rtl.fr/actu/international/la-coree-du-nord-accuse-les-etats-unis-de-chantage-nucleaire-7791344019
2017-12-10 08:17:47
https://cdn-media.rtl.fr/cache/C5Yt4OQXu2gAhjRO8CvPeQ/330v220-2/online/image/2017/0821/7789781527_000-rm1h1.jpg