1 min de lecture Japon

La centrale de Fukushima, une bombe nucléaire toujours instable

La saison des typhons va bientôt commencer au Japon. Et elle pourrait provoquer un deuxième Fukushima, bien plus terrible que le premier. On découvre en effet que la centrale nucléaire ravagée par un tsunami en mars 2011, est devenue une espèce de bombe à retardement. Au cœur des installations, dorment 260 tonnes de barres extrêmement radio-actives dans un bassin absolument pas protégé. Un nouveau tremblement de terre serait absolument catastrophique. Enquête RTL.

Capture d'écran en date du 27 mars 2011du réacteur n°4 de la centrale de Fukushima
Capture d'écran en date du 27 mars 2011du réacteur n°4 de la centrale de Fukushima Crédit : AFP / Archives
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et Joël Legendre

Au cœur de la centrale japonaise dort une "bombe" dont les effets, en cas de nouveau séisme, seraient dévastateurs, écrit "Le Nouvel Observateur" cette semaine.

Au cœur de toutes les craintes : un cube en béton de onze mètres de profondeur, rempli d'eau et bourré de combustibles nucléaires usagés. Il contient 264 tonnes de barres très radioactives ! "Depuis un an et demi, ce bassin dit de "désactivation" repose à trente mètres du sol sur le bâtiment ébranlé du réacteur numéro 4 de la centrale de Fukushima-Daiichi. Il n'est plus protégé ni par un toit solide ni par des murs, mais par une simple bâche de plastique blanche", écrit l'hebdomadaire.

"Si, à la suite d'un typhon (dont la saison commence fin août) ou d'un nouveau tremblement de terre, la piscine venait à se vider ou à s'écrouler, la mise à l'air libre de ces 264 tonnes de combustibles nucléaires pourrait dégager dans l'atmosphère dix fois plus de radioactivité que l'accident de Tchernobyl, si ce n'est davantage", poursuit l'article.

"Ce serait, disent certains, la fin du Japon moderne et, en tout cas, une calamité pour l'ensemble de l'hémisphère Nord qui deviendrait gravement et durablement contaminé", ajoute l'auteur.

Lire la suite
Japon Nucléaire Séisme au Japon
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants