2 min de lecture Iran

L'Iran riposte aux "attaques" lancées par Donald Trump en Arabie Saoudite

La République islamique a ironisé sur le fait que Trump lance ces attaques depuis "ce bastion de la démocratie et de la modération".

Donald Trump en Arabie Saoudite le 21 mai 2017.
Donald Trump en Arabie Saoudite le 21 mai 2017.
103787476925100813301
Félix Roudaut
et AFP

La détente observée dans les relations entre l'Iran et les États-Unis, tangible depuis la signature en juillet 2015 de l'accord nucléaire entre la République islamique et les membres permanents du conseil de sécurité des Nations unies, pourrait partir en fumée. En cause, le discours prononcé dimanche 21 mai à Riyad par Donald Trump qui a accusé l'Iran de "soutenir le terrorisme". Le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif a aussitôt dénoncé sur Twitter les "attaques" formulées contre son pays par le président américain, suggérant que Washington voulait "pomper" l'argent de l'Arabie saoudite.

"L'Iran, qui vient de tenir de vraies élections, est attaqué par le président des États-Unis dans ce bastion de la démocratie et de la modération", a cinglé le ministre, dans une allusion teintée d'ironie à l'Arabie saoudite. Et de poursuivre : "S'agit-il de politique étrangère ou de pomper 480 milliards de dollars" au roi de l'Arabie saoudite.

Washington et Riyad ont signé samedi 20 mai, au premier jour de la visite de Donald Trump à Ryad, des méga-contrats de plusieurs centaines de milliards de dollars, dont 110 milliards de dollars consacrés à l'achat d'armement américain par l'Arabie saoudite. Dans un discours devant les représentants d'une cinquantaine de nations musulmanes, le président américain a appelé dimanche 21 mai tous les pays à "isoler" l'Iran, un pays qui "arme en entraîne des terroristes (et) des milices" du "Liban à l'Irak en passant par le Yémen".

À lire aussi
Un drapeau de l'Iran (illustration) Iran
Iran : une Française originaire de Martinique détenue depuis octobre

Le secrétaire d'État américain, Rex Tillerson, qui a accompagné le président américain Donald Trump en Arabie saoudite, a également dénoncé la "mauvaise influence iranienne" dans la région. Le républicain a émis l'espoir que le président modéré Hassan Rohani, réélu triomphalement vendredi 19 mai, "mettra fin aux essais de missiles balistiques" de l'Iran.

Mercredi 17 mai, les États-Unis ont annoncé leur décision de poursuivre la politique de levée des sanctions contre l'Iran dans le cadre de l'accord international de juillet 2015 sur le programme nucléaire de Téhéran.
Mais dans le même temps, le Trésor américain a rendu publiques de nouvelles sanctions ciblées contre des responsables iraniens liés au programme de missiles balistiques.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Iran États-Unis Donald Trump
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7788657551
L'Iran riposte aux "attaques" lancées par Donald Trump en Arabie Saoudite
L'Iran riposte aux "attaques" lancées par Donald Trump en Arabie Saoudite
La République islamique a ironisé sur le fait que Trump lance ces attaques depuis "ce bastion de la démocratie et de la modération".
https://www.rtl.fr/actu/international/l-iran-riposte-aux-attaques-lancees-par-donald-trump-en-arabie-saoudite-7788657551
2017-05-22 11:12:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/PUS7Hi0nkzVP8VMGofrulA/330v220-2/online/image/2017/0522/7788655917_donald-trump-en-arabie-saoudite-le-21-mai-2017.jpg