1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. L'État islamique diffuse une vidéo de l'otage britannique John Cantlie à Kobané
1 min de lecture

L'État islamique diffuse une vidéo de l'otage britannique John Cantlie à Kobané

Le photojournaliste britannique se trouve apparemment à Kobané et affirme que l'État islamique n'a pas battu en retraite de cette ville kurde.

L'otage britannique John Cantlie dans une vidéo de l'État islamique. (archives)
L'otage britannique John Cantlie dans une vidéo de l'État islamique. (archives)
Crédit : AFP / COURTESY OF THE CANTLIE FAMILY
La rédaction numérique de RTL & AFP

L'organisation Etat islamique a diffusé une vidéo montrant l'otage britannique, le photojournaliste John Cantlie, apparemment à Kobané ce lundi 27 octobre. Le journaliste de 43 ans y apparaît dans une ville en ruine parlant à la caméra et prétendant que les "moudjahidines" (combattants islamistes) n'ont pas battu en retraite. Aucun élément n'indique quand la vidéo a été tournée, mais John Cantlie fait référence à des informations de la BBC diffusées le 17 octobre et à des propos du porte-parole du Pentagone le 16.

L'otage britannique, qui s'est déjà exprimé dans d'autres vidéos du groupe EI, dément les informations selon lesquelles les jihadistes auraient été forcés d'abandonner leur offensive contre la ville kurde, affirmant que les combattants ultra-radicaux y contrôlent encore les quartiers Est et Sud.

Les raids continuent sur la ville kurde

Depuis le 17 octobre, les combats ont continué dans et autour de Kobané, défendue par des combattants kurdes soutenus par les frappes aériennes de la coalition internationale conduite par Washington. Lundi 27 octobre, quatre raids aériens près de Kobané contre les jihadistes ont détruit "cinq véhicules et un bâtiment", a rapporté l'armée américaine. Des responsables américains ont affirmé que les frappes avaient "ralenti les avancées" de l'EI mais que la situation restait fluide.

John Cantlie a été enlevé en Syrie en novembre 2012 alors qu'il couvrait la guerre civile. Les jihadistes ont exécuté quatre otages --deux Américains et deux Britanniques.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/