2 min de lecture Daesh

L'État islamique déploie une nouvelle stratégie de communication sur Internet

Après avoir diffusé les informations sans restriction, les combattants de l'État islamique doivent désormais se plier à une nouvelle ligne de conduite sur la toile.

Le drapeau de l'Etat Islamique, le 23 août 2013. (archives)
Le drapeau de l'Etat Islamique, le 23 août 2013. (archives) Crédit : - / YOUTUBE / AFP
Claire Gaveau
Claire Gaveau
Journaliste RTL

Après des campagnes de communication à outrance, l'État islamique semble avoir pris un virage à 90 degrés dans sa stratégie de communication sur Internet. Finies les annonces à tout va sur Twitter, place désormais à des messages beaucoup plus contrôlés. 

Le but ? Ne pas offrir trop d'informations aux services de renseignements occidents mais aussi éviter les frappes de la coalition. 

Il faut dire que l'EI s'est déjà fait surprendre l'été dernier en dévoilant une photo d'entraînement sur la toile. Elle avait ensuite été analysée grâce à Panoramio, un service d'hébergement de photos, qui avait permis de localiser le centre d'entraînement des forces jihadistes.

Une communication très contrôlée

Pour éviter une nouvelle mésaventure, l'État islamique a imposé une véritable révolution culturelle à ces sympathisants. L'utilisation des réseaux sociaux à haute dose est donc prohibée.

L’Etat islamique ne veut pas que ses membres ou sympathisants divulguent quoi que ce soit qui puisse constituer une cible importante

Aymenn Jawad Al-Tamini, spécialiste des groupes jihadistes
Partager la citation
À lire aussi
Un combattant de Daesh (illustration) terrorisme
Coronavirus : l’État islamique déconseille à ses membres de voyager en Europe

Selon Aymenn Jawad Al-Tamini (Université d'Oxford) qui travaille sur les groupes jihadistes et insurrectionnels sunnites en Irak : "L’Etat islamique ne veut pas que ses membres ou sympathisants divulguent quoi que ce soit qui puisse constituer une cible importante pour les forces de la coalition", peut-on lire sur Le Monde. La nouvelle campagne de communication est d'ailleurs très explicites avec une fermeture éclair remplaçant une bouche. 

Des consignes très précises

Selon un communiqué du Comité général de l'État islamique publié par le quotidien français, les nouvelles règles sont très claires. Dorénavant, les jihadistes ont l'interdiction de partager des informations sur les raids aériens, les déplacements de convois, les opérations en préparation, les techniques de fabrication d'armes, la localisation des casernes ou de partager des images qui permettraient de reconnaître des membres de l'EI.

De plus, le Comité général met en place un embargo sur la diffusion de la mort au combat d'un dirigeant et d'un émir ainsi que le ralliement au califat d'une personne connue médiatiquement ou d'un groupe particulier. 

Cette nouvelle communication ne marque pas la disparition des réseaux sociaux des membres de l'État islamique. Bien au contraire. Pour lancer cette nouvelle stratégie, le hashtag #CampagneDeDiscrétionMédiatique avait été utilisé près de 10.000 fois en quelques heures

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Daesh Jihad Irak
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants