2 min de lecture Union européenne

"L'Espagne dépasse l'Italie dans la coupe d'Europe des richesses", décrypte Lenglet

ÉDITO - C'est un petit bouleversement. L'Italie se fait dépasser par l'Espagne en terme de PIB par habitant. Une rivalité séculaire derrière laquelle se cache une bombe à retardement pour l'Europe.

Lenglet - Lenglet-Co François Lenglet
>
"L'Espagne dépasse l'Italie dans la coupe d'Europe des richesses", décrypte Lenglet Crédit Image : AFP / JAVIER SORIANO | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
LENGLET 245300
François Lenglet et Loïc Farge

L'Espagne est en train de dépasser l'Italie. C'est ce que nous apprend le Fonds monétaire international. La hiérarchie économique des pays d'Europe du Sud est complètement bouleversée.

Le PIB par habitant des Espagnols est désormais supérieur à celui des Italiens, lorsqu'il est calculé avec la méthode qu'on appelle "parité de pouvoir d'achat". Il y a dix ans, avec le même calcul, l'Italie était à 10% au-dessus de l'Espagne. Elle est passée en-dessous. D'après les prévisions du FMI, dans cinq ans, l'Espagne l'aura dépassée de 7%. Dans cinq ans également, l'Italie sera dépassée encore par la Slovaquie et la République tchèque.

Qu'est-ce qui a causé ce bouleversement ? Une forte reprise économique en Espagne, à plus de 3% de croissance annuelle depuis quelques années, qui a fait plus que compenser la très grosse crise que le pays a connue lorsque l'immobilier s'est effondré en 2009.

L'incroyable dégringolade italienne

Mais le fait majeur, c'est l'incroyable dégringolade italienne. L'Italie est la seule des grandes nations économiques à ne pas avoir retrouvé son niveau d'avant crise. Loin s'en faut. Son PIB est toujours inférieur de 6% à celui qu'il avait en 2007.

À lire aussi
Un pêcheur français, le 31 juillet 2018, au large de Ouistreham (Normandie). environnement
Surpêche : une décision de l'Union européenne pourrait menacer la survie des océans

Le pays subit un choc économique beaucoup plus grave que dans les années 30. La reprise que connaît le pays en ce moment est à la fois trop tardive et trop modeste pour rattraper tout cela.

L'Italie est vraiment l'homme malade de l’Europe. Elle ne s'est jamais remise de l'union monétaire. Auparavant, le pays avait trouvé une sorte de régulation de son économie, avec ces dévaluations perpétuelles de la lire, qui compensaient son manque de compétitivité. Avec l'euro, c'est fini.

Deux Italies

Autant l'Espagne s'est adaptée, notamment en attirant les investissements étrangers, autant l'Italie n'y est pas parvenue. Si vous comparez la croissance des deux pays depuis 1999 (le début officiel de l'union monétaire), l'Italie n'a progressé que de 7% en dix-huit ans, alors que pour l'Espagne c'est 44%.

L'Italie paie la faiblesse de son tissu d'entreprises (au sud de Rome en particulier), la persistance d'une dette énorme, la faiblesse de l'administration, l'insuffisance du système éducatif. En Italie comme ailleurs, "l'euro a renforcé les forts et affaibli les faibles", selon la formule de Louis Gallois. Et tout le sud du pays s'est littéralement effondré

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Union européenne Espagne Italie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants