4 min de lecture Faits divers

VIDÉO - Enfant malade retrouvé en Espagne : le père justifie son geste dans une vidéo

L'enfant britannique "enlevé" par ses parents a été retrouvé en Espagne. Ces derniers seront bientôt entendus par la justice espagnole d'ici à mardi. Le père de l'enfant a publié une vidéo dans laquelle il justifie son geste.

Deux policiers dans les rues de Magaluf en Espagne (illustration)
Deux policiers dans les rues de Magaluf en Espagne (illustration) Crédit : JAIME REINA / AFP
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

L'enfant britannique atteint d'une tumeur au cerveau, en danger après avoir été retiré par sa famille de l'hôpital où il était soigné, a été retrouvé ce samedi soir en Espagne et ses parents ont été arrêtés et vont être entendus par un juge à Madrid d'ici à mardi. "Les parents se trouvent dans un commissariat dans l'attente d'être déférés devant l'Audience Nationale", un tribunal de Madrid, a déclaré un porte-parole de la police nationale.

La police dispose de 72 heures à partir de leur arrestation, annoncée samedi peu après 21h09, pour les déférer à la justice.Deux jours de course contre la montre entre la Grande-Bretagne, la France et enfin l'Espagne ont été nécessaires pour retrouver Ashya King, cinq ans, enlevé ce jeudi dans un établissement de Southampton (sud de l'Angleterre).

"Ashya King a été localisé dans un hôtel à 3 km de Velez Malaga (sud de l'Espagne) et a été admis dans un hôpital. Ses parents ont été arrêtés", a annoncé sur son compte Twitter la police espagnole samedi à 23h09 locales (21h09 GMT).

Recherches en Espagne

L'enfant "a été retrouvé. Il est en Espagne avec sa maman et son papa", a de son côté écrit sur son site internet la police du Hampshire, en Grande-Bretagne. Plus tôt dans la journée, la police britannique avait fait état d'"informations suggérant" que la famille King se trouvait "désormais en Espagne", plus précisément dans la région de Marbella (sud), "où elle possède des attaches fortes".

À lire aussi
Chine
Jack Ma, le fondateur d’Alibaba, réapparaît et vante le régime communiste chinois

"Nous pensons que la famille a une maison là-bas. Elle ne fait pas mystère sur les réseaux sociaux de ses nombreuses visites dans la région", avait ajouté le commissaire adjoint Chris Shead dans son dernier point de presse ce samedi après-midi.

En fin de journée, la police espagnole avait annoncé de son côté qu'elle menait des recherches sur la Costa del Sol, dans le sud de l'Espagne. "Attention, #Malaga, #Marbella ! Recherchons une famille du Royaume-Uni. Les parents refusent à un enfant le traitement dont il a besoin", a-t-elle écrit sur son compte Twitter.

Enfant en danger

"Sur la Costa del Sol, famille avec six enfants, l'un d'eux a besoin d'urgence d'un traitement que les parents lui refusent. Si vous les voyez, appelez-nous!" a affirmé la police dans un deuxième tweet. Interpol avait diffusé ce vendredi une alerte mondiale à ses 190 pays membres.

Depuis la Grande-Bretagne, les parents d'Ashya avaient pris le ferry avec l'enfant et ses cinq frères et soeurs en direction de Cherbourg, dans le nord-ouest de la France, où des recherches avaient également été lancées. Pour les autorités britanniques, il était "vital" de retrouver le garçonnet, qui ne peut se déplacer qu'en chaise roulante et est dans l'incapacité de communiquer.

La vie d'Ashya, opéré pour la dernière fois il y a sept jours, dépend d'une sonde naso-gastrique qui lui permet de s'alimenter mais dont on craignait ce samedi que la batterie ne soit épuisée. "Nous ne savons toujours pas si la famille King est en possession de batteries supplémentaires pour alimenter la machine (...) et si elle sait s'en servir", avait indiqué le commissaire adjoint Chris Shead.

Les raisons de l'enlèvement se précisent

Une amie de la famille a affirmé que les parents du jeune garçon, Brett King, 51 ans, et Naghemeh King, 45 ans, qui sont tous deux Témoins de Jéhovah, avaient agi par "désespoir". "C'est une amie de ma mère. Elle s'est enfuie par désespoir et pour chercher de l'aide à l'étranger, parce qu'ils ne peuvent pas accepter qu'il n'y ait rien à faire pour sauver leur garçon. Ne les jugez pas, s'il vous plaît. C'est une famille très aimante, très gentille et je suis persuadée qu'ils font tout ça seulement pour aider leur fils", a écrit Katie Fletcher sur la page Facebook de la police de Hampshire.

La grand-mère paternelle de l'enfant, Patricia King, a, quant à elle, qualifié son fils et sa belle-fille de parents "merveilleux". Les Témoins de Jéhovah de France ont dit samedi vouloir aider à retrouver la famille, tout en déplorant dans un communiqué de voir leur réputation "salie". Estimant que "cette situation n'a pas de liens avec l'appartenance religieuse des parents", ils trouvent "navrant de constater une nouvelle fois l'exploitation inouïe d'un fait divers malheureux, non élucidé, pour salir la réputation des Témoins de Jéhovah".

Environ une heure avant son arrestation, le père de l'enfant a partagé une vidéo sur la plateforme YouTube où il justifie son geste, assurant qu'ils n'avaient "pas été négligents" et qu'Ashya était "en bonne santé", après avoir suivi "le même protocole médical que celui de l'hôpital". Brett King explique qu'il n'est "pas un kidnappeur" mais qu'il a dû quitter l'Angleterre faute d'avoir pu obtenir un traitement médical pour son fils.

>
La rédaction vous recommande

 

Lire la suite
Faits divers Espagne Angleterre
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants