1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. L'État islamique affirme avoir exécuté l'otage japonais Kenji Goto
2 min de lecture

L'État islamique affirme avoir exécuté l'otage japonais Kenji Goto

Les jihadistes de l'État Islamique ont affirmé avoir tué l'otage Kenji Goto, selon une vidéo diffusée sur Twitter.

Capture d'écran d'une vidéo YouTube montrant Kenji Goto tenant un portrait du pilote jordanien  Maaz al-Kassasbeh, 27 janvier 2015.
Capture d'écran d'une vidéo YouTube montrant Kenji Goto tenant un portrait du pilote jordanien Maaz al-Kassasbeh, 27 janvier 2015.
Crédit : AFP / HO / YOUTUBE
La rédaction numérique de RTL & AFP

Le groupe jihadiste État islamique (EI) a affirmé avoir exécuté l'otage japonais Kenji Goto, selon une vidéo diffusée samedi sur Twitter par l'organe médiatique de groupes jihadistes Al-Furqan.

La vidéo montre l'otage en tenue orange à genoux et debout côté de lui un homme masqué tout vêtu de noir, avec un couteau à la main. La vidéo se termine par une image d'un corps avec une tête sur le dos.


Le gouvernement japonais a jugé ce dimanche "hautement probable" l'authenticité de la vidéo. "Nous pensons que la probabilité est très élevée", a déclaré le porte-parole du gouvernement, Yoshihide Suga, à propos de la crédibilité du document, disant se fonder sur l'analyse d'experts. Il a en outre confirmé que la personne tuée dans la vidéo était très certainement Kenji Goto.

Une exécution en représailles à la participation du Japon à la coalition

Selon le centre de surveillance des sites islamistes SITE, le bourreau à l'accent britannique est le même qui était présent sur les précédentes vidéos de décapitation d'otages occidentaux par l'EI.

Le bourreau affirme que l'exécution du journaliste Kenji Goto, enlevé fin octobre en Syrie, est en représailles à la "participation irresponsable" du Japon à la guerre de la coalition internationale contre les jihadistes. Il assure également que les Japonais sont désormais des cibles de l'État Islamique. 

Un "geste terroriste haineux et ignoble" pour le gouvernement japonais

À lire aussi

Le gouvernement japonais a condamné dimanche "avec la plus grande fermeté" l'annonce par le groupe Etat islamique (EI) de l'exécution de l'otage nippon Kenji Goto, un "geste terroriste haineux et ignoble".

"Une vidéo indiquant que Kenji Goto a été exécuté a été diffusée sur internet, nous ne pouvons qu'être outragés par la répétition d'un tel geste terroriste haineux et ignoble et nous le condamnons avec la plus grande fermeté", a déclaré le porte-parole du gouvernement, Yoshihide Suga, lors d'un bref point de presse dimanche matin à 6 heures (locales, 22 heures en France)

Le Japon veut répondre "de façon ferme"

"Nous allons y répondre de façon ferme", a-t-il ajouté en indiquant continuer de collecter des informations.

Le porte-parole du gouvernement n'a répondu à aucune question et n'a pas non plus donné d'indication sur la crédibilité que le gouvernement accordait à ce nouvel enregistrement diffusé plus de deux jours après l'expiration d'un dernier ultimatum adressé par l'EI.

Aucune mention du pilote jordanien

L'EI avait menacé de tuer Kenji Goto et un pilote jordanien également détenu également détenu si une jihadiste irakienne n'était pas libérée par la Jordanie où elle a été condamnée à mort et est emprisonnée. La nouvelle vidéo ne fait aucune mention du pilote jordanien.

Un premier otage japonais, Haruna Yukawa, avait été tué par l'EI il y a une semaine. L'EI avait diffusé un enregistrement de son exécution le 24 janvier. Après qu'il ait été capturé en Syrie en août, Kenji Goto était parti à sa recherche et avait été enlevé à son tour. Le groupe jihadiste avait affirmé l'avoir tué faute d'avoir reçu une rançon de 200 millions de dollars.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/