1 min de lecture Avions

L'avion solaire Solar Impulse 2 décolle pour la Birmanie

L'avion solaire Solar Impulse 2 entame a quitté l'Inde pour la Birmanie jeudi avec le pilote suisse Bertrand Piccard aux commandes.

L'avion solaire Solar Impulse 2 survole l'Inde, le 18 mars 2015
L'avion solaire Solar Impulse 2 survole l'Inde, le 18 mars 2015 Crédit : SAM PANTHAKY / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

L'avions solaire Solar Impulse 2 entame sa quatrième étape en décollant de l'Inde vers la Birmanie jeudi, lors de son tour du monde sans carburant.  Le monoplace a décollé à 5h22 (23h52 GMT)de la ville sainte indienne de Varanasi (Bénarès) pour un vol prévu de 20 heures vers Mandalay, la deuxième plus grande ville birmane. L'avion était arrivé mercredi en provenance d'Ahmedabad dans le Gujarat.

Le pilote suisse Bertrand Piccard est aux commandes jeudi matin lors du survol du sud de la chaine himalayenne, prenant la suite de son compatriote André Borschberg. "Démarrage de la mission, il est maintenant temps de se concentrer sur le vol", a twitté Piccard avec une photo du Gange qui traverse Varanasi, ville sacrée pour les hindous.

La précédente étape de Solar Impulse 2 à Ahmedabad a été pertubée par des retards due à la paperasse, le pilote suisse faisant part de sa frustration à ce propos. 

Piccard a expliqué que le décollage avait été retardé de 5 jours en raison d'autorisations administratives manquantes pour décoller de l'Etat du Premier ministre Narendra Modi.

À lire aussi
Un avion sur le tarmac de l'aéroport (illustration) accident
Allemagne : collision entre deux avions à l'aéroport de Francfort

Mais un responsable de l'aéroport d'Ahmedabad a expliqué que le pilote avait oublié de faire tamponner son passeport au moment de son atterrissage en Inde.

35.000 km avec la seule énergie solaire

Le SI2, parti d'Abou Dhabi le 9 mars, doit parcourir au total 35.000 kilomètres à la seule énergie solaire en survolant deux océans. Cette circonvolution prendra cinq mois, dont 25 jours de vol effectif, avant un retour à Abou Dhabi fin juillet/début août.

Prévu en 12 étapes, le tour du monde est l'aboutissement de douze années de recherches menées par André Borschberg et Bertrand Piccard qui, outre l'exploit scientifique, cherchent à véhiculer un message politique.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Avions Énergie Panneaux solaires
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants