1 min de lecture Terrorisme

L'Arabie saoudite publie une liste de "terroristes" soutenus par le Qatar

Quelques jours après la rupture des liens diplomatiques entre le Qatar et l'Arabie saoudite et ses alliés, la tension est croissante.

Le roi d'Arabie Saoudite, Salmane ben Abdelaziz Al Saoud
Le roi d'Arabie Saoudite, Salmane ben Abdelaziz Al Saoud Crédit : SPA / AFP
Clarisse Martin
Clarisse Martin
et AFP

Les relations ne se réchauffent pas. Quelques jours après la décision de rompre les liens diplomatiques avec le Qatar l'Arabie saoudite et ses alliés du Golfe, les Émirats arabes unis, Bahreïn ainsi que l'Égypte, ont publié, vendredi 9 juin, une liste de personnes et organisations qui seraient liées, d'après eux, à des activités terroristes soutenues par le Qatar. Elles "sont liées au Qatar et sont au service d'un programme politique suspect du Qatar", ont indiqué l'Arabie saoudite et ses alliés dans un communiqué commun.

Selon cette même source, cela démontre que le Qatar "affirme d'un côté lutter contre le terrorisme alors que d'un autre il soutient, finance et héberge des organisations terroristes". De quoi jeter de l'huile sur le feu sur des relations déjà en demi-teinte. "D'un commun accord, les quatre pays ont répertorié sur cette liste 59 personnes et 12 entités", peut-on encore lire dans le texte, qui affirme que les pays "ne ménageront pas leurs efforts" pour les pourchasser.

Dans cette liste, on peut trouver au moins deux noms, déjà cités au plan international, comme étant des financeurs du terrorisme et contre lesquels le Qatar a pris des mesures, selon un récent rapport du département d'État américain. Parmi les Qataris désignés figurent des personnes et organisations originaires d'Égypte, du Bahreïn ou de la Libye.

Une liste intervenant quelques jours après la rupture diplomatique

La crise a éclaté le 5 juin, lorsque l'Arabie saoudite, les Émirats arabes unis, Bahreïn et l'Égypte ont rompu leurs relations diplomatiques avec Doha en l'accusant d’entretenir des liens avec "des organisations terroristes et des groupes sectaires cherchant à déstabiliser la région, parmi eux les Frères musulmans, Daesh et Al-Qaïda". Ils reprochent également au Qatar de s'être rapproché de l'Iran, grand rival régional de l'Arabie saoudite. Des restrictions aériennes sévères et la fermeture des frontières maritimes et terrestres avec le petit émirat ont été mises en place. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Terrorisme Arabie Saoudite Qatar
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants