2 min de lecture Corée du Nord

Kim Jong-Un a envoyé un "cadeau" aux "salauds d'Américains", un missile

La Corée du Nord a également affirmé que le missile balistique intercontinental pouvait porter une grosse tête nucléaire.

Kim Jong-un, le leader de la Corée du Nord
Kim Jong-un, le leader de la Corée du Nord Crédit : KNS / KCNA / AFP
Eleanor Douet
Eléanor Douet
et AFP

Les semaines passent et la tension entre la Corée du Nord et les États-Unis a connu une escalade inédite, mardi 4 juillet après le premier lancement d'un missile balistique intercontinental (ICBM). Un essai confirmé par l'administration Trump quelques heures plus tard, qui a indiqué que les États-Unis "n'accepteront jamais une Corée du Nord disposant de l'arme nucléaire".*

Le leader nord-coréen, jamais avare en provocations, a de son côté affirmé que cet essai était un "cadeau" aux "salauds d'Américains". Des propos rapportés par l'agence de presse officielle KCNA. "Il a dit que les salauds d'Américains ne seraient pas très heureux de ce cadeau envoyé pour l'anniversaire du 4 juillet", selon l'agence. En éclatant de rire, Kim Jong-Un "a ajouté que nous devrions leur envoyer des cadeaux de temps en temps pour les aider à tromper leur ennui", a encore rapporté KCNA.

Capable de porter une grosse tête nucléaire

La Corée du Nord a également affirmé son ICBM est capable de porter "une grosse tête nucléaire". L'engin pourrait atteindre l'Alaska, selon des experts américains. La possession d'un missile balistique intercontinental représente un tournant pour le régime communiste, qui a déjà réalisé cinq essais nucléaires et dispose d'un petit arsenal de bombes atomiques.

Reste à savoir si la Corée du Nord est capable de miniaturiser une tête nucléaire pour la monter sur un missile et de maîtriser la technologie de rentrée de cette tête dans l'atmosphère. L'agence KCNA a assuré que le lancement de mardi avait répondu à "tous les critères technologiques, y compris la résistance à la chaleur et la stabilité structurelle de l'ogive" nécessaire pour qu'elle rentre sans dommages dans l'atmosphère.

À lire aussi
Kim Jong Un et Donald Trump le 28 février 2019 diplomatie
Donald Trump fait une "rechute de gâtisme", selon la Corée du Nord

L'ogive était en fibre de carbone, selon KCNA. "Dans des conditions difficiles, impliquant une chaleur de milliers de degrés, la pression et des secousses, la température à l'intérieur de l'ogive était stable, entre 25 et 45 degrés Celsius", a précisé l'agence. L'engin a eu une trajectoire "parfaite" et "a atteint sa cible avec précision". Les États-Unis "essaient de tester notre détermination et ignorent nos avertissements", a déclaré le numéro un nord-coréen Kim Jong-Un, cité par l'agence au style indirect. La confrontation entre Pyongyang et les États-Unis est à présent entrée dans sa "phase finale", a-t-il averti.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Corée du Nord Kim Jong-Un États-Unis
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants