2 min de lecture John Kerry

Iran : Kerry et son homologue Zarif ont discuté des jihadistes de l'EI

John Kerry et son homologue iranien se sont entretenus en privé à propos des jihadistes de l'Etat islamique.

Sergueï Lavrov et John Kerry ont discuté du conflit israélo-palestinien et de l'Ukraine.
Sergueï Lavrov et John Kerry ont discuté du conflit israélo-palestinien et de l'Ukraine. Crédit : DAN HIMBRECHTS / POOL / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Le secrétaire d'Etat américain John Kerry et son homologue iranien Mohammad Javad Zarif se sont entretenus ce dimanche à New York de "la menace" que posent les jihadistes du groupe Etat islamique en Irak et en Syrie, a indiqué un diplomate américain.

Cette rencontre à très haut niveau entre les deux gouvernements qui n'ont plus de relations diplomatiques depuis 34 ans s'inscrit dans la volonté exprimée ces derniers jours par Washington de discuter avec Téhéran des moyens de lutter contre les ultra-radicaux sunnites de l'EI.

Rencontre privée

Les deux ministres se sont vus dans un grand hôtel de New York avant l'Assemblée générale des Nations unies la semaine prochaine, l'endroit même où s'était amorcé il y a exactement un an le rapprochement officiel et public entre les deux pays à la faveur des négociations sur le programme nucléaire iranien.

Ce dimanche pendant plus d'une heure, Kerry et Zarif ont discuté de ces tractations entre le groupe 5+1 (Etats-Unis, France, Royaume-Uni, Chine, Russie et Allemagne) et Téhéran, dont une session s'est tenue ces derniers jours à New York. Ils ont évoqué les "progrès réalisés et le travail qui reste à faire", selon un responsable du département d'Etat.

Une autre rencontre possible à New York

À lire aussi
L'ex secrétaire d'État américain John Kerry écologie
États-Unis : "World War Zero", quelle est cette coalition qui réunit les stars ?

En marge de ces pourparlers sur le nucléaire - pour lequel un accord définitif doit être trouvé fin novembre - les deux chefs de la diplomatie ont parlé "de la menace posée par le groupe EIIL", l'Etat islamique en Irak et au Levant, a ajouté ce diplomate américain.

Ils sont convenus de se revoir "si nécessaire" la semaine prochaine à New York. John Kerry avait déjà tendu la main à l'Iran ce vendredi lors d'une réunion du Conseil de sécurité de l'ONU, estimant que la République islamique avait "un rôle" à jouer dans la lutte contre les jihadistes de l'EI. 

Pas question pour autant que Téhéran fasse officiellement et publiquement partie de la coalition internationale anti-EI, notamment en raison de son appui militaire au régime syrien. Le secrétaire d'Etat américain s'était dit opposé à toute coopération et "coordination militaire" avec l'Iran chiite, ennemi du groupe EI, sur ce dossier, mais ouvert à la "poursuite d'une conversation diplomatique" avec Téhéran.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
John Kerry Iran Proche-Orient
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants