1 min de lecture Mali

Journalistes tués à Kidal : des suspects arrêtés, selon la gendarmerie malienne

La gendarmerie malienne a indiqué qu'une dizaine de suspects ont été interpellés. Des arrestations démenties par les autorités françaises.

Des soldats maliens arrivent à Kidal le 26 juillet 2013.
Des soldats maliens arrivent à Kidal le 26 juillet 2013. Crédit : KENZO TRIBOUILLARD / AFP
micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Une dizaine de suspects ont été interpellés après le meurtre de deux journalistes de RFI samedi 3 novembre à Kidal, dans le nord-est du Mali. "Une dizaine de suspects ont été interpellés dans la région de Kidal, après l'assassinat des deux journalistes", a indiqué une source à la gendarmerie de Gao, la grande ville du nord du Mali. "Nous commençons à avoir des éléments à ne pas négliger", a-t-elle ajouté. Selon cette source, "les services maliens et français travaillent ensemble" dans la traque des assassins.

A Paris, l'entourage du ministre français de la Défense Jean-Yves Le Drian a démenti qu'il y ait eu des interpellations: "Pour nous, France et Serval, (nom de l'opération militaire française au Mali), aucune arrestation". Mais les militaires français disposent "d'indications permettant de remonter la trace" des meurtriers des deux reporters français, selon un proche de Jean-Yves Le Drian.

Selon le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, interrogé par RTL, des "opérations pour identifier un certain nombre de personnes dans des campements" ont été lancées dimanche et étaient toujours "en cours" ce  lundi 4 novembre. Les corps de Ghislaine Dupont et Claude Verlon ont été ramenés de Kidal (1.500 km au nord-est de Bamako) par un avion militaire français dimanche soir à l'aéroport à Bamako. Leur rapatriement en France devait être organisé au plus tôt lundi.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Mali Info International
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants