1 min de lecture Mali

Journalistes tués : 35 arrestations en 48h, selon le Mali

Selon des sources sécuritaires et administratives maliennes, au moins 35 personnes auraient été arrêtées en 48 heures en lien avec l'assassinat de journalistes français de RFI au Mali.

Les journalistes de RFI Ghislaine Dupont et Claude Verlon ont été tués au Mali le 2 novembre 2013.
Les journalistes de RFI Ghislaine Dupont et Claude Verlon ont été tués au Mali le 2 novembre 2013. Crédit : RFI / AFP
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Au moins 35 personnes auraient été arrêtées en 48 heures au Mali, après l'assassinat de journalistes de RFI, selon des sources sécuritaires et administratives maliennes. "Au moins 35 personnes ont au total été arrêtées depuis (le début des) investigations, nous mettons tout en oeuvre pour faire avancer les enquêtes", a affirmé une source sécuritaire malienne. L'information a été confirmée par une source administrative de Kidal, la ville où ont été assassinés les journalistes le 2 novembre, qui a parlé de "quelques dizaines de personnes interpellées sur le territoire malien au cours des dernières 48 heures".

L'Assemblée nationale a observé plus tôt dans la journée une minute de silence en hommage aux deux journalistes de RFI tués samedi au Mali, Ghislaine Dupont et Claude Verlon, à l'ouverture de la séance des questions au gouvernement. Tous deux ont été assassinés "alors qu'ils pratiquaient leur métier de journalistes" a souligné le président de l'Assemblée, Claude Bartolone, en ouvrant la séance. "La France entière a été bouleversée par cet acte de barbarie terroriste", qui constitue aussi "une atteinte inadmissible à la liberté d'informer qui est au coeur de la démocratie", a-t-il ajouté. Les députés, qui ont écouté debout le président de l'Assemblée, ont ensuite observé une minute de silence. Les principaux groupes politique, l'UDI (par la voix de son président Jean-Louis Borloo) le PS et l'UMP, devaient poser des questions sur cet assassinat durant la séance.

Interrogé par M. Borloo, Jean-Marc Ayrault a affirmé "la volonté farouche de la France de faire toute la lumière sur ce crime odieux et de ne pas laisser ce crime impuni". Comme le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius dimanche, le Premier ministre a dénoncé un "double crime" contre les deux journalistes, ainsi que contre la liberté d'informer.

À lire aussi
CARTE SOBAME DA terrorisme
Mali : des "terroristes" accusés d'avoir tué au moins 95 civils d'un même village

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Mali Info International
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7766458482
Journalistes tués : 35 arrestations en 48h, selon le Mali
Journalistes tués : 35 arrestations en 48h, selon le Mali
Selon des sources sécuritaires et administratives maliennes, au moins 35 personnes auraient été arrêtées en 48 heures en lien avec l'assassinat de journalistes français de RFI au Mali.
https://www.rtl.fr/actu/international/journalistes-tues-35-arrestations-en-48h-selon-le-mali-7766458482
2013-11-05 19:50:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/JzJIO5beo2yIHdMvL6heeQ/330v220-2/online/image/2013/1103/7766361817_les-journalistes-de-rfi-ghislaine-dupont-et-claude-verlon-ont-ete-tues-au-mali-le-2-novembre-2013.jpg