2 min de lecture Info

Protection des journalistes : le 2 novembre journée internationale contre l'impunité

L'ONU veut instaurer une "journée internationale pour mettre fin à l'impunité des crimes contre les journalistes" le 2 novembre, date à laquelle deux journalistes français de RFI ont été assassinés au Mali.

Les journalistes de RFI Ghislaine Dupont et Claude Verlon ont été tués au Mali le 2 novembre 2013.
Les journalistes de RFI Ghislaine Dupont et Claude Verlon ont été tués au Mali le 2 novembre 2013. Crédit : RFI / AFP
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Un comité de l'Assemblée générale de l'ONU a décrété mardi le 2 novembre "journée internationale pour mettre fin à l'impunité des crimes contre les journalistes". Cette date coïncide avec l'assassinat de deux journalistes français de Radio France Internationale (RFI) au Mali, le 2 novembre dernier.

Paris a demandé la date du 2 novembre

La résolution, non contraignante, instaurant cette journée internationale a été adoptée par consensus sans vote par un comité chargé des droits de l'homme. Elle doit encore être soumise à l'Assemblée en session plénière. Elle "demande instamment aux pays membres de faire le maximum pour prévenir la violence contre les journalistes et le personnel des médias", d'enquêter rapidement sur toutes les accusations de violence et de traduire en justice les responsables.

Le texte a été co-parrainé par une cinquantaine de pays, dont la France. Selon le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius, Paris "a demandé et obtenu que cette journée internationale ait lieu chaque année le 2 novembre, le jour de l'assassinat de Ghislaine Dupont et Claude Verlon", les deux journalistes de RFI.

52 journalistes tués dans l'exercice de leur métier depuis le début de l'année

À lire aussi
Des enfants jouent dans une fontaine pendant une canicule (Illustration) météo
Canicule : Météo France place 21 départements en vigilance orange

Le 2 novembre, Ghislaine Dupont, 57 ans, et Claude Verlon, 55 ans, journaliste et technicien aguerris à RFI, en reportage à Kidal dans le nord du Mali, ont été enlevés par des hommes armés devant le domicile d'un représentant touareg qu'ils venaient d'interviewer. Leurs corps ont été retrouvés moins de deux heures plus tard par une patrouille française, à une douzaine de kilomètres à l'est de Kidal. L'homme soupçonné d'avoir planifié le rapt des deux journalistes, un trafiquant de drogue touareg lié à Aqmi selon la justice française, est toujours activement recherché.

Dans un communiqué, Reporters sans frontières a salué l'adoption de cette résolution et rappelé que 52 journalistes ont été tués dans l'exercice de leur métier depuis le début de l'année, notamment au Mali, en Syrie, Somalie, Pakistan et Brésil. "En choisissant cette date, l'ONU envoie un message fort à ceux qui persécutent les journalistes", affirme RSFG.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Info International
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7767335507
Protection des journalistes : le 2 novembre journée internationale contre l'impunité
Protection des journalistes : le 2 novembre journée internationale contre l'impunité
L'ONU veut instaurer une "journée internationale pour mettre fin à l'impunité des crimes contre les journalistes" le 2 novembre, date à laquelle deux journalistes français de RFI ont été assassinés au Mali.
https://www.rtl.fr/actu/international/journalistes-le-2-novembre-journee-internationale-contre-l-impunite-7767335507
2013-11-27 03:13:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/vGIz9FlKXJy6myMIyFUg3g/330v220-2/online/image/2013/1127/7767335479_les-journalistes-de-rfi-ghislaine-dupont-et-claude-verlon-ont-ete-tues-au-mali-le-2-novembre-2013.jpg