1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Journaliste tuée en Centrafrique : le corps de Camille Lepage rapatrié
1 min de lecture

Journaliste tuée en Centrafrique : le corps de Camille Lepage rapatrié

La dépouille de la jeune journaliste Camille Lepage, tuée en Centrafrique, est arrivée sur le sol français.

Le cercueil de la journaliste Camille Lepage à Bangui, en Centrafrique, le 15 mai 2014.
Le cercueil de la journaliste Camille Lepage à Bangui, en Centrafrique, le 15 mai 2014.
Crédit : AFP PHOTO / PACOME PABAMDJI
La rédaction numérique de RTL & AFP

Le corps de la journaliste française Camille Lepage, tuée lors d'un reportage en Centrafrique avec les milices pro-chrétiennes, "est bien arrivé à Roissy à 9H50" ce vendredi 16 mai, a-t-on appris de source aéroportuaire. La dépouille de la photographe a été rapatriée à bord d'un vol cargo en provenance de Bangui. Selon la source, "le cortège est parti en direction de l'Institut médico-légal de Paris" où doit être pratiquée une autopsie.

Âgée de 26 ans, la reporter indépendante a été tuée mardi dans une embuscade dans la région de Bouar (ouest), près du Cameroun et du Tchad, l'une des régions les plus touchées par les affrontements entre groupes armés qui font rage en Centrafrique.

Une cérémonie d'hommage s'est tenue jeudi à la base de l'armée française en présence de nombreuses personnalités et journalistes centrafricains, avant que l'avion ne décolle peu avant 17H00, heure locale.

Émotion après la mort de Camille Lepage

La mort de la jeune journaliste a suscité l'émoi en France comme en Centrafrique et les réactions ont été extrêmement nombreuses sur les réseaux sociaux, dans la presse et les milieux politiques.

À lire aussi

Le président François Hollande a promis "tous les moyens nécessaires" pour élucider "cet assassinat et retrouver les meurtriers". C'est une patrouille de la force française Sangaris qui a découvert sa dépouille lors d'un contrôle sur un véhicule conduit par des éléments anti-balaka.

Une enquête est en cours, menée par la prévôté de l'armée française en Centrafrique et par la force de l'Union africaine (Misca) pour connaître les circonstances de sa mort, dans ce pays en proie depuis des mois à des violences inter-communautaires.

Le parquet de Paris a également ouvert mercredi une enquête préliminaire sur sa mort.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire