1 min de lecture Catholiques

JMJ à Rio : le pape François donne la dernière messe devant 3 millions de fidèles

EN IMAGES - Une foule immense était rassemblée sur la plage de Copacabana à Rio au Brésil dimanche 28 juillet, alors que le pape François célébrait la dernière messe des Journées Mondiales de la Jeunesse.

Raphaël Bosse-Platière
Raphaël Bosse-Platière
et AFP

Des jeunes de 170 pays sont venus participer à ces 28e Journées mondiales de la jeunesse catholique (JMJ), dont la messe finale célébrée par le pape François avait lieu sur la fameuse plage de Copacabana. 

Plus de trois millions de fidèles ont participé dimanche à la messe finale, a indiqué le porte-parole du Saint-Siège, le père Federico Lombardi. Et pour être certains de pouvoir assister à cette cérémonie de clôture, certains n'ont pas hésité à dormir sur la plage.

Le souverain pontife a demandé dimanche aux jeunes d'annoncer "sans peur" leur foi aux "frontières" du monde sans faire de différences, en leur assurant que "l'Évangile est pour tous" et pas seulement pour "les plus accueillants". 

Une vue aérienne de la foule présente pour assister au discours de cloture du Pape au JMJ à Rio dimanche 28 juillet
Une vue aérienne de la foule présente pour assister au discours de cloture du Pape au JMJ à Rio dimanche 28 juillet Crédit : AFP

Des chefs d'Etats de plusieurs pays sud-américains ont fait le déplacement pour l'occasion. Au côté de la présidente du Brésil Dilma Rousseff, la présidente argentine Cristina Kirchner et le président bolivien Evo Morales, assistaient à l'office ainsi que 60 cardinaux, 1.500 évêques et 11.000 prêtres, selon le Vatican. 

Des chefs d'Etat ont assisté au dernier discours du Pape à Rio dimanche 28 juillet 2013. De gauche à droite : Dilma Roussef (Brésil), Cristina Kirchner (Argentine), Evo Morales (Bolivie), et Desi Bouterse (Suriname)
Des chefs d'Etat ont assisté au dernier discours du Pape à Rio dimanche 28 juillet 2013. De gauche à droite : Dilma Roussef (Brésil), Cristina Kirchner (Argentine), Evo Morales (Bolivie), et Desi Bouterse (Suriname) Crédit : AFP
À lire aussi
Un magasin prévient de sa fermeture pour la Pentecôte (illustration) Lundi de Pentecôte
Pourquoi le lundi de Pentecôte est-il férié ?

Plus tôt dans l'après-midi, des  milliers de personnes présentes ont organisé un "flash mob" géant, en répétant simultanément une chorégraphie pour célébrer la fin fin des JMJ.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Catholiques Info International
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants